Le grec et imaginaire Tirésias

tiresia-femme selon Johann Ulrich krauss (gif)Il semble que la non-voyance conduise à une perception extralucide chez certains individus célèbres de l’histoire ou de la littérature.

Au sein de la littérature grecque, Tirésias fut célèbre pour ses prédictions et ses révélations.

Appartenant à la ville de Thèbes, il n’était pas né devin, ni non plus aveugle, et son pouvoir et son handicap sont le fait d’une rencontre avec les dieux.

Il y a différentes versions de cette rencontre. Selon l’une de ces versions, sa cécité fut le résultat d’une punition décidée par la vierge Athéna que le jeune Tirésias aurait surprise nue.

Selon le poète Ovide, cependant, Tirésias, se promenant, aurait rencontré deux serpents dont il troubla du bâton l’accouplement. Il fut alors transformé en femme durant 7 ans. Revoyant lors de la huitième année les serpents en activité, il refit le même geste et redevint un homme.

Tirésias avait donc acquis une expérience unique et pouvait  comparer la vie de l’homme et celle de la femme. C’est pourquoi, quand Jupiter et Junon se sont disputés au sujet du sexe qui avait le plus de plaisir sexuel, Tirésias put départager le couple royal du Ciel : selon lui, sur dix parts de plaisir, la femme en aurait neuf et l’homme une seule.

Junon, furieuse que Tirésias dévoile un tel secret, le rendit aveugle, et Zeus lui accorda la double vue qui fit de lui un devin.

Dans tous les cas, nous voyons Tirésias puni de cécité pour avoir vu ou su des choses qu’il n’aurait pas dû voir ou connaître. Dans le récit d’Ovide, c’est avoir su et surtout dévoilé un secret féminin: la grande jouissance sexuelle des femmes. Cela mérite réflexion et approfondissement, mais tel n’est pas notre propos.

Tirésias, par ailleurs, tient un rôle essentiel dans les tragédies de Sophocle.

Dans Oedipe-Roi, Sophocle nous raconte comment l’oracle de Delphes fut interrogé à la naissance d’œdipe par Laïos, le roi de Thèbes. Ce dernier apprit alors qu’il serait tué par Oedipe qui, ensuite, épouserait sa mère. Laïos programma dès lors la mort de son fils Œdipe. Ce dernier, abandonné bébé dans la forêt, fut cependant recueilli par le roi de Corinthe qui l’éleva comme son fils, sans lui révéler qu’il était un fils adopté. Une autre prédiction a, ensuite, conduit un Œdipe devenu adulte, à fuir Corinthe pour éviter un parricide et l’inceste qui devaient encore être son destin. On sait qu’il rencontra alors, en chemin, son père incognito et qu’ils se battirent pour le droit de préséance ce qui conduisit au meurtre du Père qu’œdipe voulait justement éviter. A son insu, il épousa ensuite sa mère biologique car, après avoir délivré Thèbes de la Sphinge qui l’accablait, Œdipe avait acquis le droit de souveraineté ce qui impliquait qu’il épouse la reine devenue veuve de la ville de Thèbes. Mais la reine Jocaste n’était autre que sa mère biologique. Œdipe eut alors des enfants avec Jocaste, sa mère, des enfants dont il était à la fois le père et le frère aîné, mettant à mal toute chronologie et toute généalogie.

En punition pour cette double faute, la peste s’abattit sur la ville et Tirésias fut alors convoqué pour trouver la cause du mal.

Tirésias ne fit alors aucune prédiction. Son pouvoir de voyance consistait, à ce moment-là, à voir ce que personne ne savait : il révéla l’identité du coupable. C’est Œdipe lui-même qui découvrit ses fautes en même temps qu’il prenait possession de sa véritable identité, de sa véritable généalogie, thébaine et non corinthienne. Bien évidemment qu’Œdipe n’est pas coupable dans une conception moderne de la culpabilité, puisqu’il ignorait l’identité de ceux qu’il avait tué ou épousé. Mais au sein de cette représentation antique, il est l’origine du mal dont souffre la ville de Thèbes qui n’en sera purifié que par l’exil d’Œdipe.

Johann_Heinrich-Tirésias et Ulysse -giftNotons à quel point le besoin d’interroger oracle et devins apparaît, dès la Grèce antique, comme dangereux : c’est parce qu’il avait interrogé les Dieux que Laïos fut amené à faire ce qui allait devenir la cause de la réalisation des prédictions, créant un cercle extrêmement vicieux. Mais c’est aussi par le don divinatoire de Tirésias que la ville de Thèbes fut purifiée du mal.

Notons encore que, dans la mort même, Tirésias conservait son pouvoir de vision extralucide, et Ulysse, sur les conseils de l’enchanteresse Circée, est allé l’interroger, en descendant aux Enfers. Tirésias est donc aussi un personnage de l’Odyssée.

 

Il n’est pas difficile de voir dans le personnage de Baba Vanga, qui a découvert son don après avoir été aveuglée par un éclair, une sorte d’avatar moderne du très ancien Tirésias.

Liliblue



Agence Immobilière en Vallé... |
Change The World Together |
April Bowlby |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luxotesteuse
| Samrelou
| Kyandiyu.