L’Arbre de Vie

L’Arbre de Vie

arbredevieklimt

 

Le Tarot est la représentation en image d’une véritable Tradition spirituelle née sans doute à la Renaissance, mais enracinée dans un savoir antique et peut-être préhistorique. Or, au sein de ce savoir, il a toujours été question d’un Arbre de Vie, ce même Arbre mystique qui fut interdit à la consommation d’Adam et Ève quand ils se sont trouvés exclus de l’Éden.

Cet Arbre de vie était le symbole même d’Ashéra, la Déesse compagne de Yahvé avant que les rois-prophètes d’Israël imposent un monothéisme et le culte au seul dieu mâle Yahvé. Son existence s’est cependant poursuivi ensuite sous une forme cachée, celle de la Ménorah, le chandelier juif, qui n’est autre qu’un arbre stylisé, cet arbre de vie qui était le totem d’Ashéra. L'arbre de vie

L’Arbre de vie est cependant bien plus ancien que le culte hébraïque, puisqu’il était déjà en jeu dans l’imaginaire sacré de Babylone et de la Mésopotamie. Bien que de nombreux interprètes du Tarot s’efforcent de réduire la Tradition tarologique à la Kabbale (la mystique juive) et proposent à cette fin une lecture du Tarot à partir de l’organisation de l’univers à travers les Sephirots kabbalistes, ce n’est pas du tout en ce sens que nous proposons de voir dans le Tarot un arbre de vie. Le Tarot est une Tradition à part entière. Il est inutile de vouloir la ramener à une autre Tradition mystique et occultiste. Le Tarot a ses propres codes qu’il s’agit de lire en eux-mêmes et par eux-mêmes. Ainsi, sans cesse le Tarot nous renvoie à la nécessité de distribuer V Cartes pour retrouver la Structure cachée du Tarot, et notamment en mettant ce V à la place du « U » dans les dénominations des Cartes. C’est donc dans cette distribution en cinq Cartes ce qui nous donne quatre Niveaux de Cinq Verticales que nous trouvons l’Arbre de vie tarologique. 

L'Arbre de vie-tarotOn voit alors très clairement le tronc que représente la Verticale des III, et les embranchements à gauche et à droite de ce tronc où se rangent tous les autres Atouts à l’exception du Mat (les racines) et du Monde ( le sommet et à la fois l’arbre en entier).

Que signifie cet Arbre de vie au sein même du Tarot : il révèle l’importance de la Verticale des III et le caractère central de chaque Atout qui s’y trouve. Mais il permet aussi de composer de très intéressantes correspondances par un jeu de miroir entre les autres Atouts, à gauche et à droite du tronc.

l_imperatrice

Ainsi, pour parler d’abord du caractère central de la Verticale des III, nous avons L’Impératrice, la femme féconde, au cœur de la première lignée de branches de l’Arbre de Vie, celle qui correspond à la vie familiale.

Sans cette femme féconde, sans la Mère, sans le ventre maternel, sans le pouvoir de fécondité des femmes, et sans leur amour maternel qui va bien au-delà de la fécondité, il n’y a pas de communauté familiale : pas d’enfant, pas de mère-grand, pas de père, pas d’époux et pas même de père spirituel.

8justice

Au cœur de la seconde lignée de branchages, celle qui correspond à la vie sociale, se trouve la Justice. Cela signifie que sans la justice, sans les principes d’égalité et d’équité, il ne peut y avoir de vie communautaire pour les êtres humains. C’est donc sur la justice et sur elle seule que reposent toutes les sociétés existantes.

Sans cette justice, l’expérience de tiraillement entre deux communautés que vit l’Amoureux tourne en effet au drame, l’exploration du Chariot à la conquête dans sa violence, la sagesse de l’Hermite n’est pas entendue et la Roue de la vie tourne perpétuellement en renouvelant les mêmes erreurs.

13

Au cœur de la troisième lignée de branchages, celle qui correspond aux grandes épreuves de la vie et leur transmutation en grandes vertus humaines, il y a la Carte de la Mort. Cela signifie que le deuil et l’affrontement à la mort sont l’essence de toutes les grandes épreuves de la vie humaine, et que sans l’acceptation du deuil et le détachement qui en résulte, aucune vertu n’est accessible à l’être humain.

Ainsi le courage n’est que colère et violence contre autrui, l’oppression subie ne permet jamais d’être dépassée par la sérénité, l’idéalisme se fait brutalité et la lucidité n’accompagne aucune des aliénations ordinaires de l’être humain.

18lune

Au cœur de la quatrième lignée de branchage, celle qui correspond aux émanations du Ciel et à leur fécondation de la Terre, se trouve La Lune, la Carte qui incarne la Mère divine en tant que Gaïa, la Terre-Mère, la Mère-Nature. Cela signifie que sans l’amour infini des hommes pour Mère-Nature, pour sa merveilleuse fécondité, pour son incroyable générosité, aucune authentique spiritualité n’est possible.

L’adoration du Père divin, la vénération de la Vierge-Mère, et le culte du Fils christique, ainsi que leTemple universel qui se trouve au-delà de toutes religions ne sont accessibles qu’à celui qui aime en profondeur la Nature et l’incarnation matérielle fécondée par les émanations du Ciel.

Par ailleurs, La Lune, en tant qu’Atout de la Nuit, du Rêve, de l’Imaginaire, de l’Inconscient, de la médiumnité et de la voyance est au coeur de la quatrième lignée de branchage, car rien de spirituel n’est possible sans commencer dans un enracinement dans cette Nuit des forces de l’ombre sans lequel l’imaginaire créatif n’est pas possible.

Une fécondité tout autre encore de cet Arbre de vie se révèle pour tout chercheur de Vérité, dans un jeu de miroir qui situe tout Atout face aux autres de la même lignée d’embranchement.

Ainsi, pour prendre le premier Niveau d’embranchement en exemple :

bateleur2 ii-la-papesse-tarot-de-marseilleA gauche de L’Impératrice se trouvent deux Cartes qui parlent de la façon dont sa fécondité va pouvoir se réaliser. 

Ainsi, l’enfant, le projet, le commencement qu’incarne Le Bateleur a pour première enveloppe la fusion maternelle et le secret des cœurs. Il a besoin d’être fécondé dans une matrice qu’elle soit physique, imaginaire ou intellectuelle. 

.

4empereur5pape A droite de L’Impératrice se manifestent deux autres conditions de réalisation d’un projet bien menée, d’une éducation bien donnée.

Ainsi, le fils (ou la fille) se doit, après avoir vécu le maternage fusionnel, de rencontrer le père tribal : la loi, l’ordre, l’autorité du Père symbolique, celui qui mobilise en partie l’affectivité de la mère (L’Empereur), mais aussi le père spirituel qui n’a pas pour but de cadrer l’enfant et de lui transmettre des limites comme le père tribal, mais de lui donner confiance en lui et en ses forces d’autonomies (Le Pape).

Mais un même jeu de miroir et de complétude se joue entre les Atouts de la gauche et ceux de la droite de L’Impératrice. Ainsi, le premier et le dernier Atout de l’embranchement familial (le premier Niveau du Tarot) met en relation Bateleur et Pape. Et, de même, le premier Atout de chaque côté (gauche et droite de L’Impératrice) rassemble et oppose Bateleur et Empereur, quand la place de second Atout de chaque côté lie Papesse et Pape. Il s’agit alors de comprendre le sens profond de cette liaison.

bateleur2 5pape Le Jeune Bateleur, première Carte de la première Branche est mis aussi, et toujours par L’Impératrice, en relation d’opposition avec Le Pape, dernière Carte de la première Branche : le jeune homme qui démarre dans la vie et qui est pris dans ses jeux et ses expériences individuelles (Le Bateleur) s’oppose aux jeunes gens vivant une expérience collective et éduqués par le premier père spirituel du Tarot à s’émanciper de l’expérience familiale (Le Pape). Toute jeune individualité a en effet besoin, pour achever le cycle de la communauté familiale, qu’incarne le premier Niveau du Tarot, de rencontrer non seulement le Père tribal de la loi et de l’ordre (L’Empereur), mais aussi le Père spirituel qui, par son amour et la foi qu’il place en lui, lui donne la force d’aller à la conquête du monde. 

4empereurii-la-papesse-tarot-de-marseilleTout de même,  La Papesse s’oppose et complète L’Empereur (tous les deux en effet miroir autour de L’Impératrice) parce que la mère de la mère (La Papesse) et l’époux de l’épouse (L’Empereur) représentent deux soutiens essentiels à la bonne fécondité et à la bonne maternité de toute femme (L’Impératrice).

Mais nul n’ignore aussi à quel point la mère de la mère et l’époux de l’épouse peuvent se heurter dans l’influence qu’ils exercent sur la femme. C’est que chacun joue un rôle important pour elle et qu’il voudrait exclusif. La grande-mère, l’arrière-mère qu’est la mère de la femme transmet son savoir de mère. L’époux fait d’elle une femme accomplie.

bateleur24empereurMais avant de rencontrer Le Pape, le jeune Bateleur (en tant que première Carte de la gauche de la première Branche) est aussi mis en relation de complémentarité, par L’Impératrice, avec L’Empereur (première Carte de la droite de cette même première Branche. Ainsi, le fils (Le Bateleur) ne peut exister dans son identité mâle qu’en s’identifiant au père tribal (L’Empereur), le chef de la communauté familiale. Mais il ne pourra en particulier, dans l’amour que celui-ci éprouve pour son épouse (L’Empereur regarde L’Impératrice), mais aussi dans sa stabilité, dans son besoin de protéger sa famille, etc. Mais ce fils ne pourra aimer son père et s’identifier à lui qui si la mère aime à la fois le fils et le père. Et le père ne pourra aimer complètement son fils qu’en tant que l’enfant de sa bien-aimée. C’est l’Impératrice qui fait le lien entre les deux Cartes mâles de la famille.

Et tout de même, La Papesse est en relation de complémentarité évidente avec Le Pape, tous les deux représentant les fonctions sacerdotales humaines au féminin et au masculin. Cependant, ce couple sacerdotal ne pourra se rencontrer, et s’entraider dans leur dévotion au Divin que si le rôle essentiel du féminin sacré (incarné par L’Impératrice) s’est révélé au monde.

ii-la-papesse-tarot-de-marseille 5papeOr ce rôle sacerdotal qui est ainsi affirmé par le Tarot a été nié durant plus de deux millénaires, durant l’âge des Bâtons qui correspond à l’Antiquité et au Moyen-Age, et l’âge des Épées qui correspond à la Renaissance et au monde moderne. Ce n’est que durant l’âge des Coupes, imminent désormais, que ce rôle sacerdotal des femmes sera pleinement reconnu. Alors, la sacralité retrouvera sa plénitude perdue.

.

À vous, maintenant, de décrypter les relations qui s’imposent, dès lors, entre toutes les Cartes de chaque Niveau d’embranchement de l’Arbre tarologique de la Vie.

Ce n’est qu’en comprenant toutes ses relations que Le Tarot et sa puissance de sagesse et de réalisation se révèlent complètement.

 

 



Agence Immobilière en Vallé... |
Change The World Together |
April Bowlby |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luxotesteuse
| Samrelou
| Kyandiyu.