Le 8 de Coupe

Le 8 de coupe

Sacrifice

8decoupe 

Le 8 de Coupe est une Carte au croisement de la Couleur de Coupe et du huit, dédié, dans les Nombres du Tarot, à marquer la fin d’un cycle et la naissance d’un autre, ce que la forme de ce chiffre en écriture arabe manifeste clairement (8).

Les 8 du Tarot sont en effet sous l’égide de La Lune et secondairement de La Justice :  La Lune indique qu’il est question du passage d’une maison à l’autre, d’une temporalité à une autre, d’une manière d’être, d’avoir et de faire à une autre, tandis que l’Atout VIII indique qu’une forme de justice est en cours, et que quelque chose va trancher désormais. Comme pour les 3 du Tarot, ce sont les forces féminines qui sont en jeu, mais au lieu que cela soit dans l’ordre de la création (procréation) et de la mort et la destruction, les 8 de Tarot parlent de la maturation d’une réalité intérieure et du passage à autre chose et donc d’une deuxième vie, autre que celle qui fut menée jusqu’alors.

La Couleur de Coupe renvoie, quant à elle, à l’aptitude humaine à recueillir les émanations du Ciel, et dès lors à être inspiré tant dans l’ordre artistique que mystique.

Plus qu’aucun autre 8, le 8 de Coupe est marqué par La Lune, et va incarner la plupart de ses caractéristiques dans le monde des hommes et des événements humains. Ainsi, le caractère obscur de La Lune, le fait qu’elle ne reçoive qu’une lumière indirecte, qu’elle règne sur les rêves, sur l’inconscient, sur les illusions ajoute à la notion de sortie de cycle une dimension à la fois onirique et sacrificielle : beaucoup d’amour a été donné, beaucoup de générosité fut en jeu jusqu’alors dans la relation à autrui, mais n’a pas suscité d’équivalent chez autrui.

Tout don, et particulièrement le don d’amour s’offre dans l’espoir d’un contre don d’amour et de générosité. Dans le cas contraire, le don s’arrête, parce que la réciprocité est toujours implicitement exigée dans la relation humaine, hormis dans les rares cas d’amour inconditionnels, celui de la mère fusionnelle par exemple.

L’amour s’élance toujours vers l’autre comme un pari généreux, et il appelle le contre-don d’amour. C’est la justice même que cette réciprocité d’amour et de générosité. Mais comme tout don, l’amour est gratuit, et librement offert, il peut donc ne pas se donner en retour de l’amour reçu.

Le 8 de Coupe marque donc la fin d’un cycle, celui d’un amour et d’une générosité sans limites qui a épuisé ses réserves, qui n’ayant pas été nourri de réciprocité s’assèche. Cette sortie de l’amour, cette fin de l’illusion que représentait l’espérance d’une réciprocité qu’incarne le 8 de Coupe installe aussi une sorte de justice de la vie : la sècheresse du cœur de l’autre a rendu impossible l’épanouissement d’un Jardin d’amour entre deux personnes, il est temps que le temps, la disponibilité, la bonté, la générosité de celui qui s’offrait ainsi dans son être à l’amour soit détournés de son objet et puisse s’élancer ailleurs.

Il y a donc une notion de deuil qui rappelle que La Lune, l’Atout-maître du 8 de Coupe, contient en elle la vérité de l’Atout XIII qu’elle domine dans la Verticale des III.

cups08Le 8 de Coupe du Rider marque ce temps de fin de cycle et le départ vers d’autres horizons par le départ d’un personnage tournant le dos aux Coupes qui étaient l’expression de cet attachement généreux et de ces dons presque illimités qui étaient les siens. Les coupes sont vides. Elles se sont répandues en toutes pertes dans un sol aride, desséché malgré la rivière (les émotions et sentiments) qui coulent là. La Lune dans le ciel marque l’évolution du temps : elle est aussi bien le croissant que la pleine lune. Elle rappelle qu’il est question-là d’une fin de cycle. Cette Carte marque un moment de souffrance, car sortir d’une illusion qui a duré, sortir d’un espoir de réciprocité porté par beaucoup d’élan et de patience, n’a pas été facile. Mais le plus dur est fait : la lucidité porte maintenant le départ hors de ce désert. L’individu est prêt à vivre tout autre chose et à faire fleurir cette générosité qui est la sienne et qu’on voit dans son vêtement rouge, et ses souliers, rouges, eux aussi.

En relation avec le premier Niveau du Tarot (la famille, le corps, les biens matériels), le 8 de Coupe parle de relation familiale fondée sur l’amour sacrificiel et sans limites. L’un des parents, souvent la mère (mais pas toujours voyez Le Père Goriot de Balzac) aime ses enfants avec passion, et aveuglement. Il est temps qu’un peu de plus de réciprocité soit exigé, car trop d’attentions, trop de maternage ne sont plus à l’heure du jour.

Parfois, c’est un enfant qui, n’étant pas aimé correctement, aime son parent maltraitant avec tant et tant d’efforts pour recevoir quelques miettes d’amour. Plus tard, cela donnera un adulte qui devra se faire aider par un professionnel sous peine de répéter indéfiniment la même histoire avec ses partenaires, et ses propres enfants.

En relation avec le second Niveau du Tarot (relation professionnelle), le 8 de Coupe parle de relations professionnelles déséquilibrées qui conduisent à une rupture de contrat, à un départ, à une mutation. C’est nécessaire, car aucune explication ou mise au point ne semble pouvoir rééquilibrer les choses. Et ce ne serait pas juste, car la relation est trop déséquilibrée. La justice, ici, s’incarne dans le fait de reprendre ses billes et d’aller voir ailleurs.

En relation avec le troisième Niveau du Tarot (les épreuves, les vertus), le 8 de Coupe parle clairement de relation unilatérale qui doit désormais se terminer. C’est le sacrifice dans le mauvais sens du terme qui est là en question, quand une personne se fait exploiter dans tous les sens du terme. Clairement nous avons affaire à une forme d’escroquerie.

La vertu qui ressort de cette Carte est clairement celle de l’endurance et d’une capacité à ne pas se laisser aller au désespoir. Énormément d’énergie a été dépensée pour tenter de faire vivre une relation qui n’en vaut pas la peine. Être capable de rebondir, de reprendre son énergie pour retrouver des forces vives d’espoir et de désir de vie, voilà ce que cette Carte annonce, dans ses plus belles expressions du 3e Niveau du Tarot.

Sacré-CoeurEn relation avec le quatrième Niveau du Tarot (la rosée spirituelle), il faut évoquer la notion de sacrifice spirituel, quand une personne offre, d’avance, la souffrance programmée du Ciel en rachat du péché des autres hommes. Ainsi, le jeûne est la forme la plus courante des sacrifices. Mais le sacrifice par excellence c’est l’amour christique qui rachète le péché du monde par une souffrance infinie.

Yvonne de beauvaisLes grands saints et les grandes saintes du monde catholique rencontrent cette notion de sacrifice accepté de façon à porter une partie du poids de Jésus et d’alléger sa peine. Ainsi, une sainte particulièrement aimée en France bien qu’encore non reconnue comme telle par l’Église de Rome, Yvonne Beauvais, raconte comment Jésus, qu’elle voyait et qui lui parlait durant ses extases, lui avait demandé d’être, comme lui « une victime sacrificielle », afin d’expier les péchés d’une France d’avant-guerre, et de limiter par là, durée et dureté de la guerre qui allait suivre. A bien des égards, Yvonne de Beauvais incarna la plus belle expression du 8 de Coupes.



Agence Immobilière en Vallé... |
Change The World Together |
April Bowlby |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luxotesteuse
| Samrelou
| Kyandiyu.