Atout VIII-La Justice

La Justice

Atout VIII

Coeur de la société

Mesurer, rationaliser, Juger, Égaliser, Équilibrer

Trancher, tailler, couper, mettre à distance, refroidir

Pesanteur et tracas administratifs

La Justice divine

8justice

Encore une fois, il est impossible de comprendre La Justice, huitième Atout du Tarot, sans son insertion dans la Structure du Tarot de Marseille.

La Justice se trouve au croisement d’un Niveau – le second – et d’une Verticale – la troisième -. Le deuxième Niveau, en correspondance harmonique avec les Bâtons du Tarot, renvoie à la passion, celle qu’ouvre le petit Eros de L’Amoureux, mais aussi à l’investissement sociétal. La troisième Verticale est celle de la féminité, de la vie, de la mort, de la créativité. La Féminité procréative et créative s’incarne, dans le Niveau sociétal par excellence qu’est le Niveau II,  en cette femme forte, droite et distante qu’est la Justice, une femme fortement impliquée dans la communauté des hommes.

Statue allégorique de la justice. ChancelleriePlacée, au sein de la Verticale des III, entre la procréatrice qu’est L’Impératrice – cette pourvoyeuse de vie -, et l’Atout XIII qui représente la grande Faucheuse (La Mort), La Justice incarne toutes les petites morts nécessaires à la vie humaine pour que celle-ci suive le droit chemin de l’incarnation actuelle. Ainsi, La Justice punit et rectifie, recadre et sépare comme le montre le fait qu’elle porte une épée levée. Elle est souvent interprétée comme une femme castratrice. En réalité, elle représente la mère de famille dans son activité de distribution équitable des récompenses et des punitions correctives aux enfants. La Balance de la Justice est presque en équilibre parfait, et son épée est presque droite mais pas tout à fait : La Justice, dans cette distance, cette froideur, cette raison qui sont les siennes, n’oublie pas l’équité qui consiste à favoriser qui le mérite, ou qui en a besoin. Contrairement aux représentations classiques qui lui bandent les yeux, La Justice du Tarot a en effet les yeux grands ouverts, car il s’agit de traiter chacun, non de la même manière, mais en tenant compte de ce qu’il est.

La psychanalyse nous a habitué à voir dans la mère symbolique une femme protectrice, nourricière, et fusionnelle qui correspond dans le Tarot à La Papesse, ainsi qu’à voir dans le Père symbolique, ce  séparateur d’avec le corps de la mère, ce qui fait obstacle à la fusion, tout comme un modèle et un cadre qui incarne la Loi dans la famille et permet la construction du Surmoi de l’enfant.

Ce n’est pas le récit familial que raconte le Tarot pour qui c’est la Mère elle-même qui, placée au commencement d’une Verticale centrale, la IIIe, et sous la haute figure de L’Impératrice, sait qu’en donnant la vie, elle fait aussi un don de mort (L’Atout XIII), et que tout en étant dans la tendresse, l’amour, et la transmission de la joie à l’enfant, il lui faut aussi incarner la froide dignité de la Justice familiale et accepter la séparation d’avec l’enfant (l’Atout VIII). C’est en assumant pleinement son appartenance à la Verticale du III où se trouvent La Justice et L’Atout XIII que L’Impératrice ou la mère biologique (ou adoptive) incarne la Mère céleste que représente La Lune, l’Atout le plus élevé de cette Verticale.

Le lien particulier entre La Justice et l’Atout XIII est renforcé par le fait que ce sont des Atouts complémentaires. Ainsi, il n’y a pas de justice sans le travail du deuil sur une affirmation propre absolutisée, et sur l’individualisme.

Aucune mère fusionnelle ne peut enfin être juste avec ses enfants, la mère fusionnelle est en effet la mère de la préférence (pour le dernier né, pour le malade, pour le plus petit, le plus en échec, le plus en réussite, etc.) , et dès lors une mère de l’injustice nécessaire au commencement de la vie du petit humain. Une mère qui doit savoir ensuite se mettre à distance. C’est ce moment de la distance et la construction du cadre familial qu’incarne, dans la Famille, La Justice. Ce que représente La Justice en étant dans la quintade supérieure de L’Impératrice, c’est en effet la discipline. Elle est le jardinier de la famille, et son épée est le sécateur des caractères familiaux. Elle taille en chacun tout ce qui n’est pas droit ; elle sépare ce qui doit l’être ; elle se met, elle-même, à distance de ses enfants pour qu’ils puissent grandir et peu à peu s’autonomiser.

La Justice incarne aussi, en étant placée derrière L’Impératrice, la seconde mère : la marâtre, la belle-mère, mais aussi la tante, celle qui, dans la famille, présente un autre modèle de femme à l’enfant. Elle peut aussi représenter la mère distante, voire froide, peu sentimentale et pas assez ou pas du tout sensible aux besoins de tendresse de ses enfants.

Quand cet Atout est tiré, il indique souvent la nécessité d’une prise de distance au regard d’attachements anciens qu’il n’est plus bon de cultiver avec la même détermination. Elle conseille une séparation. Elle peut représenter un conseil de divorce. Mais le plus souvent elle met en garde sur la nécessité de conserver une distance, au sein même de la relation d’amour la plus fusionnelle. Elle parle donc de contrat de mariage, ainsi que de la nécessaire culture de l’indépendance et de l’autonomie de chacun.

La justice incarne particulièrement bien la personne qui aide à couper le cordon ombilical sous toutes ses formes, réelles ou symbolique. Elle est celle qui fait place à l’autre dans la psyché humaine.

Du point de vue sociétal qui correspond au Niveau II du Tarot, La Justice représente les femmes très investies socialement et en retrait face à la famille. Placée entre jeune Chariot et le vieil Hermite, elle vit dans un monde d’hommes. C’est la fille du Père comme L’Étoile est la fille de la mère, du fait de sa proximité avec L’Hermite qui l’a regarde avec amour. En tant que fille du père, elle a une grande intelligence et une grande autorité naturelle comme le montre son trône C’est bien sûr, la femme juge, l’avocate, mais aussi la directrice, et toute femme de pouvoir.

Toujours dans le domaine sociétal, cet Atout VII renvoie, dans un tirage, aux papiers administratifs, aux contrats, mais aussi aux litiges et aux procès, à la nécessité de régler ses dettes, au risque de la prison.

La Justice regarde droit devant elle et même pourrait-on le penser, elle regarde droit dans les yeux du consultant qui la tire : elle incarne aussi les personnes droites, loyales, et parfois brutales dans leur franchise sans concession. Elle peut même être quelque peu rigide dans sa façon d’être, car elle hait toute forme d’hypocrisie, toutes les petites compromissions qui organisent, ordinairement, la vie de tout un chacun. Avec elle, attendez-vous à une parole très directe.

Au sein des facultés humaines, c’est la raison que La Justice incarne, ainsi que le sens de la justice qui conduit chacun à rectifier un comportement trop égoïste.

Du point de vue religieux, l’Atout VIII représente le karma, cette justice cosmique, mais aussi le  Tribunal divin et le Jugement dernier, la nécessité de rendre compte de ses choix de vie passés et de régler la note, de payer ses dettes, mais aussi de recevoir ses récompenses ultimes.

LaJusticeDu point de vue spirituel, La Justice du Tarot incarne l’une des vertus les plus importantes qui puissent être. Aristote voyait en la justice l’essence de toute vertu : impossible d’être courageux, tempérant, magnanime ou généreux sans être juste. Car on ne peut être juste sans accepter d’être relativisé, de ne plus être au centre du monde ou le seul qui compte. L’homme juste fait donc toujours place pour l’autre et ses droits. La Justice s’oppose donc frontalement à l’égoïsme qui est toujours premier, et d’abord celui de l’enfant. C’est pourquoi le Tarot place La Justice à la fois au coeur du Niveau II qui représente la Société (sans la justice, la vie sociale est impossible) et dans la Verticale III de la mère et de la famille : la justice parentale est la condition de l’amour fraternel. Etre juste est donc une qualité essentielle pour la mère. Étant, enfin, sous l’influence d’Éros, comme tous les Atouts du second Niveaux, La Justice du Tarot rappelle qu’elle est un Idéal qui exige un grand investissement et même des sacrifices. Certains, au nom de la justice, mettent en jeu leur vie. C’est pour finir la première des quatre grandes Vertus humaines que le Tarot incarne dans cet ordre : La Justice ou Atout VIII, La Sagesse (L’Hermite ou Atout VIIII), Le Courage (La Force ou Atout XI) et La Tempérance (L’Atout XIIII). Cela signifie qu’elle inaugure des formes d’accomplissement de soi qui sont autant de balises sur le  chemin spirituel du Tarot.

Avec La Justice, notre Bateleur a fait un grand pas sur le chemin spirituel qui est le sien  : au lieu d’être encore dans l’égoïsme et l’affirmation vitale de soi comme l’était encore Le Chariot, il fait place aux besoins et droits d’autrui, à égalité avec ses propres besoins et ses propres droits. Ce n’est pas encore l’oblation  de la sainte Étoile, mais c’est un premier pas vers elle.

En ce qui concerne le premier Niveau du Tarot, La Justice est significative de la mère éloignée, froide, distante ou ses incarnations (belle-mère, tante, mère adoptive, mère biologique perdue). Elle représente aussi la fille proche du père, femme investie dans la vie sociétale. Elle représente toujours la femme qui coupe le cordon ombilical entre la mère et l’enfant, la famille et l’enfant, etc.

En ce qui concerne le second Niveau du Tarot, La Justice renvoie aux femmes-juges, avocates, administratives. Mais aussi à la sage-femme qui coupe le cordon ombilical. Elle incarne donc la sage-femme, l’infirmière, mais surtout la chirurgienne, la psychanalyste et toute personne qui oeuvre à séparer le bon grain de l’ivraie dans le corps et l’âme des patients. Elle est aussi la jardinière du Tarot, celle qui prend soin de la vie en ôtant, coupant, détruisant ce qui doit mourir pour que le jardin resplendisse.

En ce qui concerne le troisième Niveau du Tarot, l’Atout VIII évoque les problèmes de justice, les procès, la lourdeur administrative, la pesanteur de la paperasse, les dettes, l’injustice. En défaillance, elle indique un manque d’équilibre et un manque de mesure et de raison, un comportement emporté, pulsionnel, passionnel qui est nuisible.

En ce qui concerne le quatrième Niveau du Tarot, L’Atout VIII parle des Justes de l’histoire, ceux de la Deuxième Guerre mondiale, mais aussi de la Justice divine, celle qui rectifie les erreurs de la justice des hommes. Elle évoque le parfait équilibre d’une âme en paix. En plus de Thémis, la déesse de la justice, Athéna  déesse de la Raison mais aussi de la guerre, et sa mère Métis, déesse de la sagesse qui distingue le bien et le mal, sont particulièrement bien représentée par cet Atout VIII.



Agence Immobilière en Vallé... |
Change The World Together |
April Bowlby |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luxotesteuse
| Samrelou
| Kyandiyu.