Atout VII-Le Chariot

Le Chariot

Atout VII

Curiosité, exploration, découvertes

Succès, chance du débutant

Christ triomphant

Conquêtes, colonisation, faire la guerre

Fils éternel, fils à maman, adulescence

 

lechariot

Le Chariot confronte l’énergie d’éros (en harmonie avec les Bâtons) à la problématique de la Verticale des II où se joue la relation à l’altérité. Alors que La Papesse, qui se trouve sur la quintade inférieure, portait l’altérité en soi sous la forme d’une fusion (et d’une confusion au même), Le Chariot l’a devant lui et vise à sa conquête (afin, là encore, de le ramener au même par sa transformation et son assimiliation).

Le Chariot du Tarot Visconti-Sforza

Ce jeune homme est sorti de l’adolescence qui est le propre de L’Amoureux et désormais avance à grande vitesse dans l’univers sociétal qui est le sien. C’est cette vitesse qu’a choisi d’illustrer le fameux Tarot Visconti, le plus ancien des Tarots que nous possédons encore.

C’est par excellence le conquérant, le jeune premier à qui tout réussit comme le montre sa couronne et son sceptre. Soutenu par sa mère, par la communauté première tout entière (La Papesse), il n’a aucun doute sur le bien-fondé de son entreprise, et sur ses capacités à la mener à bien. Et de fait, il porte, au-dessus de lui (deux quintades supérieures), L’Étoile de la chance à l’état pur.

Passionné par les voyages, par la diversité culturelle, et fasciné par le lointain, comme le sont tous les Bâtons mais aussi tous les Cavaliers du Tarot dont il est le maître Atout par excellence, Le Chariot passe sa vie à explorer de nouveaux horizons, ramenant de là-bas des richesses et des coutumes qui font sa fortune. Mais, en réalité, cette altérité qui l’attire, qu’il visite et dont il emporte avec lui des symboles reste superficiellement assimilée à ses propres visions, ses propres coutumes. C’est même plutôt lui qui tend à imposer aux autres, aux étrangers, ses propres manières d’être. Le Chariot, ce conquérant, est par excellence le représentant des conquistadors et des colonisateurs pour qui les voyages et les pays lointains sont autant de lieux à découvrir, mais aussi à acquérir, à conquérir, à maîtriser.

S’il va à l’étranger, Le Chariot n’adopte que superficiellement ses coutumes. C’est plutôt lui qui tente d’imposer les siennes à ceux qui l’ont accueilli. Ne doutant jamais du bien fondé de ses propres manières d’être, il considère comme son droit de les importer et de les suivre en dépit de tout respect des habitants en place. Souvent aussi, il s’approprie les biens locaux pour les ramener chez lui, comme des trophées de ses voyages, ne se rendant pas compte qu’il s’agissait d’un trésor national.

La parfaite réussites sociales qui est celle du Chariot n’empêche pas la profonde ambiguïté identitaire qui est la sienne en ce qui concerne son genre. Fils, fondamentalement de la mère (La Papesse est juste en dessous de lui, dans la quintade inférieure), il a manqué, dans l’enfance et à l’adolescence, d’une figure paternelle qui lui serve de modèle. Le Chariot est en effet loin de toute figure paternelle. De ce fait, c’est un homme jeune qui possède une puissante tonalité féminine comme on le voit sur tous les Tarots. Le Tarot Visconti va même jusqu’à le représenter par une femme, mais alors, il désigne une jeune femme qui possède une importante tonalité masculine dans ses manières d’être, une femme sportive, martiale même. Dans le Tarot de Marseille, cette ambivalence qui est portée aussi par sa Verticale, se manifeste par le visage unisexe du Chariot, et surtout par ses épaulettes qui portent, à gauche, un soleil et, à droite, une lune, dans une inversion des  symboliques sexuelles (la lune est féminine et ordinairement placée à gauche du soleil, masculin) qui désigne encore une fois l’ambivalence des identités de genre. Elle est portée encore par la Carte complémentaire de l’Atout VII : Tempérance, la Carte la plus ambivalente de la Verticale mâle du Tarot, la Verticale des IV.

Que Tempérance soit la Carte complémentaire du Chariot nous donne encore cette indication essentielle : tout conquérant doit savoir faire place à l’autre et à ses expressions propres. Il ne peut y avoir de vraie conquête que dans le partage et l’échange où l’autre est entendu et respecté.

Du fait de cette ambivalence, l’activité intense dans le monde sociétal du Chariot n’empêche pas son introspection et sa rêverie : il regarde vers la gauche. Il est en effet marqué par un passé où régnait une figure maternelle puissante.

À bien des égards, cet Atout est l’un de ceux qui expriment l’homosexualité, particulièrement quand elle ne s’est pas pleinement révélée.

L’orientation des chevaux du Chariot corrobore cette ambivalence. L’un des chevaux tire sur la droite et l’autre sur la gauche, et bien que le cheval de droite force puissamment vers la droite, ses regards portent sur la gauche. Il ne faut pas y voir l’indécision qui est le propre de la Verticale des I dans ses deux premiers Niveaux. Il s’agit, là, en tant que représentant de la Verticale des II, d’une dualité qui est le propre de ces Atouts systématiquement illustrés par la bivalence. Il n’y a donc pas de choix à faire, mais bien une dualité qui est assumée. Deux métiers, deux orientations, deux passions peuvent être ainsi désignées.

Cette Carte de la conquête et du succès du débutant, du jeune adulte, est aussi une Carte de la quête spirituelle : les chevaux sont bleus, couleur du Ciel, couleur de la spiritualité.

ChariotIl ne faut pas oublier que le Tarot a été inventé à la Renaissance, en Italie, durant une période où l’intelligentsia redécouvrait Platon, le philosophe de l’Antiquité que le Moyen-Age avait mis de côté au profit d’Aristote. Or, Platon voit dans le Chariot une allégorie de l’âme humaine, tirée par deux chevaux, celui de la pulsion (celui de gauche et que Platon imagine comme un cheval noir) et celui de l’énergie mâle, du courage, de la vertu (celui de droite, qui est blanc dans l’imaginaire platonicien). Le conducteur représente la Raison humaine, celle qui doit imposer à ses deux chevaux, sa loi. Il n’est pas inconsidéré de penser que le Chariot du Tarot reprend cette allégorie pour désigner le moment de la vie humaine, celui du jeune adulte où il s’agit de devenir maître de soi, par la domination des impulsions vitales.

La Verticale des II où se situe le Chariot met en garde celui qui en fait le tirage : il a devant lui une période faste, de triomphe, de conquêtes, de réalisations tous azimuts mais il s’agit pour lui de ne pas écraser ceux qui se trouvent sur son chemin ni de leur imposer ses manières d’être, sous peine de perdre son âme. Le Chariot doit spiritualiser sa relation au monde en retrouvant des moments de calme, et de retrait et comprendre que réussir implique souvent une forme d’inaction (La Papesse et Le Pendu), ainsi qu’une grande générosité qui doit le conduire, dans son triomphe même, au Service d’autrui (L’Étoile), et plus particulièrement, du fait de son immersion dans le Niveau II du Tarot, au sein de la société, cette communauté des échanges de biens et de services. Dans tous les cas, ce tirage indique une période de mouvements et de changements, et potentiellement de voyages et déplacements. Il renvoie souvent à une personnalité très ouverte à la diversité culturelle, attiré par l’exotisme du lointain, mais aussi à une personnalité théâtrale (l’iconographie le suggère par les rideaux qui encadrent le personnage central), voire très médiatique (cinéma, télévision, radio, internet).

A sa mesure, Le Chariot est une Star. Il a, en effet, L’Étoile deux quintades au dessus de lui qui veille sur ses intérêts, et la plupart des Tarots, y compris de Marseille, ont signalé ce lien à L’Étoile qui partage, non seulement le II, mais le VII avec lui, par la présence d’étoiles dans la représentation de l’Atout. Dans le Tarot convers, c’est dans le drapé qui l’encadre que se trouve ce signe discret.

En ce qui concerne l’interprétation du Chariot à la lumière du premier Niveau des Atouts, le Chariot représente le fils aimé de la mère et le fils aîné.

En ce qui concerne l’interprétation du Chariot à la lumière du second Niveau des Atouts, l’Atout VII incarne les jeunes premiers, les jeunes hommes à succès soutenus par une femme plus âgée (Macron est l’incarnation actuelle la plus évidente du Chariot), les golden boy, les stars de cinéma, mais aussi d’étrangers.

Bartolomeo_Montagna_-_Saint_Paul_-_Google_Art_ProjectEn ce qui concerne l’interprétation du Chariot à la lumière du troisième Niveau des Atouts, Le Chariot parle d’envahisseurs, de colonisateurs, de guerre, d’échec, de confiance excessive en soi, de soumission masculine à la mère, d’incapacité à murir, d’adulescence.

En ce qui concerne l’interprétation du Chariot à la lumière du dernier Niveau des Atouts, le Chariot parle d’équilibre de l’âme humaine, d’amour pour la transcendance et de conscience verticale, d’élan puissant vers le divin.

En tant que chef des armées , il représente le prince chevalier qui veille sur les frontières du royaume.

Il incarne aussi les grands missionnaires et, les premiers de tous, les Apôtres et particulièrement Paul qui fut sans doute le véritable créateur de la religion chrétienne, en tant que religion séparée du judéo-christianisme initié par Jésus de Nazareth et qui s’est diffusée partout dans le monde.

En tant que Fils de la Mère divine, Le Chariot incarne le Christ triomphant.

Voici le Psaume 45 qui, pour de nombreux chrétiens, fait la louange de ce Christ Triomphant que met en scène le Tarot avec l’Atout VII :

« Tu es le plus beau des fils de l’homme, La grâce est répandue sur tes lèvres: C’est pourquoi Dieu t’a béni pour toujours. Vaillant guerrier, ceins ton épée,

Ta parure et ta gloire, Oui, ta gloire!

Sois vainqueur, monte sur ton char, Défends la vérité, la douceur et la justice, Et que ta droite se signale par de merveilleux exploits!… »



Agence Immobilière en Vallé... |
Change The World Together |
April Bowlby |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luxotesteuse
| Samrelou
| Kyandiyu.