Laura Cler

Laura-ClerDans l’expérience qui est la mienne, j’ai remarqué que les voyances que m’avaient faites par les hommes (et je ne parle que des bons voyants), la voyance est essentiellement factuelle et assez précise sur les dates. L’analyse des caractères n’est pas souvent dans leur corde. Pour les femmes, c’est l’inverse, des analyses psychologiques remarquables, mais une imprécision dans les faits et les dates.

J’ai consulté Laura Cler au milieu des années 2000, dans une consultation par téléphone, dans la formule qui est la sienne, avec une consultation complète qui aborde les domaines essentiels de la vie, affectif et travail. A l’époque j’étais attirée par un homme, mais j’étais très réticente, d’abord parce qu’il avait dix ans de moins que moi et ensuite parce que son caractère me semblait trop éloigné de ce que j’attendais d’un homme.
Et je me souviens de ce que m’a dit Laura Cler immédiatement après avoir pris mon prénom et ma date de naissance et sans que je n’évoque rien de ma vie.

« Dites-moi le prénom de cet homme qui vous obsède, il est dans vos pensées, je ne peux rien capter d’autre pour le moment, je dois commencer par là. Cet homme – qu’elle me décrit de manière très juste -  est très attiré par vous, mais vous ne parvenez pas à vous laisser aller, et lui non plus. Vous allez vous tourner vers un autre homme, l’an prochain, il aura un enfant, un garçon je pense, et vous le rencontrerez dans un milieu amical, dans une sortie entre amis.

Sur le plan professionnel, quelque chose de nouveau arrive, et vous aurez une activité en plus de ce que vous faites. »

Je dois dire que l’analyse de la situation par Laura Cler et de mes intérêts du moment, ainsi que ses prédictions furent justes dans l’ensemble. Je n’ai pas pu, en effet, me résoudre à passer le pas avec ce premier homme. En 2008, et donc avec un décalage d’un an, je rencontrais un homme dans le milieu amical et il avait une grande fille, et je passais une année très agréable avec lui. S’agit-il bien de cet homme que la voyance de Laura Cler avait saisi, ou bien y-a-t-il un décalage avec le futur lointain que Laura Cler a vu en jeu, dans une consultation de 2011, et donc bien après que j’ai quitté cet homme de 2008 ? Sur le plan professionnel, mon poste étant en danger d’être exporté dans une autre ville, j’ai dû accepter une mission supplémentaire pour « le sauver ». L’ensemble de la voyance est donc d’une très bonne tenue et manifeste de vraies capacités prédictives.

J’ai reconsulté Laura Cler en 2009, dans une consultation où les prédictions furent un peu moins réussies. Sur le plan pro, elle a vu alors l’édition d’un des mes livres, mais cette édition est arrivée deux ans plus tard par rapport à la prédiction et sur un autre livre. Sur le plan affectif. L’homme, avec lequel j’étais à ce moment-là (encore un autre !), fut bien décrit, or cet homme, avait des spécificités que Laura Cler ne pouvait deviner. Mais si, concentrée sur lui et ses désirs à lui et leur évolution, elle a bien vu l’importance qu’aurait notre histoire pour lui, elle n’a pas vu, en revanche, l’essentiel, à savoir que j’allais, moi, me lasser et finir par tout arrêter.

En 2011, j’ai repris une consultation avec Laura Cler, qui insista beaucoup sur le travail d’écriture, alors que cela m’ennuyait qu’elle en parle et qu’elle en parle autant, car je pensais arrêter ce type de travail, n’ayant pas trouvé l’édition qui me convenait. Elle y revenait encore et encore pour m’encourager à persister, malgré le fait qu’elle sentait bien que je n’en avais plus envie, ni même envie d’en parler.  Mais, de fait, en 2012 j’éditais plusieurs ouvrages, et cela se fit de manière inattendue, à la demande de mon ancienne éditrice. Laura Cler me fit aussi une prédiction très précise sur le plan sentimental, avec une description remarquable d’un homme…  que je n’ai pas rencontré à ce jour.

Pour moi, il fait pas de doute que Laura Cler a un don de voyance, qui, associé à une perspicacité de femme, rend sa consultation précieuse. Mais sa positivité et sa profonde humanité ont tendu, avec moi, un peu trop à l’embellissement de ce qu’elle a vu, notamment dans des dates qu’elle voit très proches dans le temps, alors qu’il faut souvent des années à la réalisation. Je ressors regonflée à bloc après ses voyances, mais je sais aussi que, si l’avenir est bien vu, il n’est jamais aussi proche, ni aussi limpide que Laura Cler tend le à voir.

Liliblue



Jean Didier

Jean-DidierJean Didier est un voyant que j’ai connu à la fois par le Guide d’Anne Placier, et par sa participation à des émissions télévisées sur la voyance. Je l’ai consulté pour la première fois au tout début 2008. A l’époque, j’avais très peur d’être délocalisée dans l’exercice de mon métier et ma consultation a porté d’abord sur le travail, mais Jean-Didier a accepté de répondre à ma demande sur le plan affectif : « allais-je faire une rencontre amoureuse intéressante ? »

« Vous ne serez pas délocalisée, mais il vous faudra faire un énorme travail de recherche et de formation personnelle si vous voulez rester ». Ensuite, Jean Didier m’annonce : « vous allez faire une rencontre amoureuse très sympathique, durant l’année 2008, avec un nouvel équilibre pour vous.« 

Ce fut presque un sans faute pour Jean Didier. J’ai dû effectivement accepter une nouvelle mission dans l’exercice de mon métier pour ne pas être délocalisée. Ce fut l’occasion de découvrir un nouvel univers que je ne connaissais pas, le monde du cinéma. Et je dus énormément lire et me documenter car j’ignorais tout de cet univers. Par ailleurs en mai 2008, j’ai rencontré un homme avec qui je suis restée un peu moins d’un an, et avec qui je fus très heureuse, car il avait les mêmes intérêts intellectuels et culturels que moi. Mais c’était plus un ami qu’un amoureux, et je finis par le quitter.

La voyance de Jean-Didier fut remarquable, et comme celle de Claude Alexis, très factuelle, sans analyse psychologique approfondie, mais très réussie.

J’ai repris une consultation avec Jean-Didier fin 2013, et sa consultation fit l’objet d’une translation de personne, semblable à celle que fit Yaguel Didier et que j’ai relatée de manière précise. Jean Didier était interrogé sur mon enfant, et me parla de moi, sans le savoir. Je m’en suis aperçu très vite, car sa voyance se réalisa dans les deux semaines qui ont suivi, mais en portant sur moi, et non sur mon enfant. C’est un des risques de la voyance, même avec les très bons voyants : quand des personnes sont proches, il semble que les impressions captées par le voyant se télescopent.

Liliblue



Claude Alexis

claude-alexisAu début des années 2000, j’ai pris deux consultations avec Claude Alexis, que j’avais vu dans une émission télévisée sur la voyance. Ce n’était pas alors la personnalité médiatique qu’il est devenu, et ses voyances se sont révélées performantes.

- En 2002, Claude Alexis me parle :

« d’un nouveau travail, avec beaucoup de communications, d’un achat de voiture, d’un achat de maison et d’un déménagement« .

Je peux dire que ce fut un sans faute. Pourtant Claude n’a pas vu un événement majeur de ce moment-là (la publication d’un premier livre). Malgré tout, il a vu bien des choses.

- En 2005, je reprends une consultation et Claude Alexis m’annonce:

« un stage, une formation dans un nouveau domaine, plus créatif. Et il m’annonce qu’un homme de ma famille, quelqu’un cependant d’éloigné, de la famille au sens très large, allait tomber d’une certaine hauteur et aurait du mal à s’en remettre. Il m’a annoncé un choix entre deux maisons d’édition sur un de mes livres« .

Pendant plusieurs années, je n’ai rien vu arriver, et ce n’est qu’en 2008 que j’ai effectivement été obligée de prendre une mission supplémentaire, dans mon travail de fonctionnaire, et qui portait sur le cinéma, avec une formation mais en tant qu’autodidacte, puisque j’ai dû me former toute seule.

En 2009, le père de mon neveu tombe d’un toit et met effectivement beaucoup de temps à se remettre.

Le livre n’a pas été publié à ce jour.

Pour moi, il ne fait pas de doute que Claude Alexis a un don, même si, il faut le reconnaître, ses prédictions ont essentiellement porté sur des petits faits de la vie quotidienne. Ses deux voyances furent cependant très sèches et factuelles, sans aucune analyse psychologique. Et, nous le voyons très clairement pour la deuxième consultation que j’ai faite, il y a eu un retard de plus de deux ans sur les prédictions les plus rapidement réalisées.

Liliblue



La décennie à partir de l’an 2000 : un bon cru

Entre 2002 et fin 2009, j’ai vécu quelques bouleversements personnels qui m’ont conduit à faire plus de consultations que dans la décennie précédente. Je me suis séparée du père de mon enfant, ma famille a explosé suite à une mésentente sur un bien parental, et nous sommes entrés dans une période où les procès se sont succédé sur ce bien.

Les consultations que j’ai faites alors, furent assez efficaces, dans l’ensemble, même si j’ai très vite compris que les estimations de Mme Placier ne me correspondant pas toujours, j’avais intérêt à me concentrer sur les bons professionnels que j’avais trouvés, avec elle pour Danielle Féral et Jean-Didier et sans elle pour Claude Alexis et Laura Cler.

Aucune des consultations ne fut parfaite, toutes cependant manifestaient un véritable don.

 Liliblue



Le guide d’Anne Placier de 2002

Détails sur le produit

Lorsque j’ai quitté la région parisienne, il n’était plus question pour moi de consulter Yaguel Didier, ni même de monter à Paris pour rencontrer des voyants. Il me fallait, pour continuer à explorer les implications philosophiques sur le réel qu’ouvrait pour moi la voyance, trouver un voyant dans ma région, ou bien me contenter de consultations par téléphone, ayant découvert dans le Guide Placier de 2002, que la plupart des voyants se sentaient capables d’exploiter leur don de cette manière.

Sur un stand de supermarché, j’avais en effet trouvé le Guide d’Anne Placier, qui recense de nombreux voyants et les évalue, et je fus très  heureuse du travail qu’avait accompli Anne Placier et qui m’a servi de point de départ pour la sélection des voyants avec lesquels je pouvais avoir une consultation par téléphone. Notez bien qu’il n’était pas question pour moi de « retester » les voyants sélectionnés par Anne Placier (que je n’aime pas ce mot dont tout le monde use à propos des voyants !).

Je me doutais en outre que la relation consultant-consulté est singulière et que l’évaluation d’Anne Placier, qui correspondait à sa propre expérience, ne pouvait pas être généralisée.

Ce guide obéissait, d’autre part, à ses propres impératifs économiques de rentabilisation d’un investissement financier très important – celui que représentent le prix des consultations et les frais des trajets qu’Anne Placier a dû faire pour aller à la rencontre des voyants qui ne consultaient qu’en cabinet. Aussi, le recul temporel nécessaire à l’évaluation d’une consultation qu’Anne Placier s’accordait, d’à peu près un an, me semble en réalité bien insuffisant pour faire une évaluation digne de ce nom des consultations de voyance.

Les prédictions les plus remarquables que les voyants m’ont faites, ont presque toujours été sous-estimées par moi au moment où ils me parlaient mais aussi dans les mois qui ont suivi. Il a fallu, ainsi, plus de dix ans pour vérifier la consultation la plus efficace de toutes celles que j’ai prises dans ma vie, consultation dont j’ai fait la relation, dans mon blog -(vous la trouvez dans la catégorie « A NOUMEA », c’est l’article consacré à la voyance d’une cartomancienne).

La sélection d’Anne Placier m’a cependant servi de point de départ, pour ce voyage dans le monde de la voyance, et j’ai  contacté quelques voyants bien notés dans ce guide, pour faire avec eux une consultation, presque toujours par téléphone.

Certains de ces voyants m’ont semblé nettement surévalués, voire radicalement décevants compte tenu des éloges que j’en avais lus. Mais, conformément à l’éthique de ce blog, je n’en parlerai pas.

Certains voyants très bien notés dans le Guide d’Anne Placier et qui m’ont déçue dans leur prestation avaient et conservent, pourtant, une excellente réputation dans le milieu de la voyance. Mais je n’ai vu aucune de leurs prédictions se réaliser. Il est possible que ce soit dû à un très important décalage temporel, auquel cas, je rectifierai en temps et en heure, en complétant ce Journal Intime de mes relations à la voyance. Mais il faudra alors admettre que ce décalage ait de plus de dix ans entre la prédiction datée, et la réalisation.

Bien évidemment cette question du grand décalage temporel entre prédictions et réalisation devra elle-même être mise sur le tapis, dans la réflexion philosophique que l’on peut engager sur les pratiques modernes de la voyance. Elle conduit en tout cas, à se demander quel usage on peut faire de telles prédictions qui, bien que très justes, sont attendues si longtemps.

Je peux, quoi qu’il en soit, témoigner aujourd’hui de la réalité du don de certains voyants qui sont cités dans ce guide. J’ai en effet, désormais, un recul d’une dizaine d’années sur les consultations que j’ai faites au début des années 2000, consultations que je vais vous détailler une à une, et dont on ne peut douter qu’elles eurent une efficacité prédictive : Danielle Féral et Jean Didier furent pour moi parmi les voyants cités par Anne Placier ceux que j’ai  jugés efficaces dans leur pratique, bien que, chacun, de manière très différente.

Merci à Anne Placier de les avoir présentés et de m’avoir permis de les connaître.

Liliblue



Agence Immobilière en Vallé... |
Change The World Together |
April Bowlby |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luxotesteuse
| Samrelou
| Kyandiyu.