Bonjour Gabriel

GABRIEL VOYANCEGabriel habite dans la Côte d’Or et possède un site de voyance sur internet, simplement nommé Gabriel Voyance, où les consultants peuvent le contacter pour avoir une voyance audio. C’est à ma connaissance le seul ou un des seuls voyants à enregistrer intégralement ses voyances pour les laisser à la disposition de ses consultants, ce qui permet de revenir, à volonté, sur la voyance qui lui a été faite. Prenant moi-même une consultation tous les six mois avec ce très sérieux professionnel des arts divinatoires, j’ai décidé de poser à Gabriel quelques questions sur son métier, pour qu’il puisse partager, avec les lecteurs de ce blog, son parcours, son type de consultation, unique en son genre, et son expérience singulière.

1) Qu’est-ce qui vous a conduit, Gabriel, à l’astrologie et à la tarologie ?

Bien avant de me passionner pour l’astrologie, j’ai découvert l’astronomie. À 18 ans, j’ai vidé mon livret de caisse d’épargne pour acheter un télescope. Regarder les cratères de la Lune, Jupiter et ses bandes nuageuses, les anneaux de Saturne, le croissant de Vénus perdu dans les brumes du couchant ou du levant, Mars, la planète de la guerre… ce fut une très belle expérience. Aujourd’hui, je possède encore ce télescope, il m’accompagne dans mes vidéos d’astrologie projective.

Puis, un jour que j’allais chercher un livre d’astrophotographies, je suis sorti de la librairie avec un bouquin d’astrologie. C’était en 1993. Comme tout astrologue amateur, j’ai commencé par monter des thèmes : le mien et celui de mes proches pour comparer ce que je voyais et vivais et ce que ce livre expliquait. J’ai pris aussi des cours, mais je n’ai pas été satisfait. J’ai construit peu à peu ma propre interprétation de la signification des planètes et signes astrologiques ainsi que des aspects astraux entre eux.Gabriel voyance

C’est à peu près à la même époque qu’une amie, férue de tout ce qui concernait les arts divinatoires, m’a offert un jeu du Tarot Enchanté d’Amy Zerner et m’en a fait découvrir la beauté et la profondeur. Je connaissais déjà bien le Tarot de Marseille, mais je me suis senti en affinité avec cette interprétation artistique du tarot. Là aussi mes premières explorations dans la prévision furent familiales et amicales.

2) Depuis combien de temps, faites-vous ce métier et qu’est-ce qui vous y a amené ?

Mon premier métier n’avait rien à voir avec la voyance, puisque j’étais sous-officier dans l’armée de terre. Mon travail, dans le domaine des transmissions, consistait à écouter les radars russes et de l’Europe de l’est. Cette activité s’est arrêtée avec la fin de la guerre froide et je me suis dirigé vers la grande distribution. Mais c’était un emploi très stressant… si bien qu’en 1994, alors que j’avais suivi mon épouse en région parisienne, j’ai répondu à l’annonce d’une entreprise qui proposait un poste dans un univers totalement différent. C’était une plateforme de voyance avec de l’audiotel et des prestations en privé. C’est ainsi que j’ai découvert, par la porte de l’audiotel, le marché de la voyance dont j’ignorais alors… absolument tout.

3) Quelles confidences pouvez-vous nous faire de cet univers si particulier qu’est l’audiotel ?

Sachez tout d’abord que mon entretien d’embauche a été très rapide. Je fus quelque peu surpris de voir qu’il n’y avait aucun test de recrutement.

Il s’agissait simplement d’avoir la « tchatche » comme on dit, c’est-à-dire de pouvoir faire durer les consultations le plus longtemps possible, peu importe votre formation et les moyens employés pour cela.

Nous étions une dizaine de voyants à être recrutés. Il y avait quand même quelques profils entre astrologues, voyants sans support et taromanciens. Mais certains étaient sans aucun profil du tout, et faisaient leurs consultations un manuel sur les genoux !

J’ai découvert un univers très particulier : il faut savoir que dans cette plateforme qui proposait des consultations sept jours sur sept et très tard dans la nuit, chaque voyant constituait des fiches sur la clientèle qu’il transmettait à tous les autres voyants pour le cas où le consultant aurait voulu changer de consultant, et de façon à lui servir la même version du futur.

Il fallait surtout faire du chiffre ! Ainsi, pour pouvoir gagner ma vie, je devais faire un grand nombre de consultations de voyance par jour. La consultation coûtait au consultant, à l’époque, 100 francs les dix minutes et 20 francs la minute supplémentaire !

La société qui m’employait n’avait aucun scrupule, cette plateforme c’était pour elle une manière pure et simple de faire de l’argent.

Il m’était devenu assez vite évident que ce travail était à l’opposé de ce que je considère comme de bonnes conditions pour bien consulter.

Pour des raisons alimentaires, cependant, j’ai tenu presque trois ans dans cet univers qui ne me correspondait en rien, mais il va sans dire que je dérogeais souvent à la trame que les autres voyants m’avaient laissée, au risque d’en énerver plus d’un. Parce qu’il y allait, à mes yeux, du respect du consultant tout comme du tarot et de l’astrologie que je pratiquais.

C’est aussi là que j’ai commencé à faire un usage systématique du tarot. Faire de l’astrologie en direct, avec un temps limité c’est difficile, car l’astrologie exige des calculs précis. Pour répondre honnêtement à une question posée par le consultant, il faut monter son thème et regarder les transits planétaires et cela prend un peu de temps même pour une personne exercée. C’est donc plus facile de répondre aux questions posées par la tarologie où il suffit de faire un tirage d’une carte ou d’une suite de cartes.

Dès que j’ai pu cependant, j’ai quitté ce milieu professionnel. J’ai arrêté l’audiotel en même temps que je partais de la région parisienne.

4)  Parlez-nous des conditions de travail qui sont désormais les vôtres.

En mai 2009, et bien que je gagnais ma vie dans le commerce, je suis revenu à la prédiction, en proposant mes services sur Ebay pour une somme dérisoire, histoire de me refaire la main dans la méthode que j’avais créée, en mélangeant astrologie et tarologie, méthode que je ne pouvais pas appliquer aisément dans l’audiotel.

Du fait de mes très bons retours, j’ai ensuite décidé de devenir un professionnel à part entière des arts divinatoires. J’ai ouvert un site internet : Gabriel Voyance et créé une société commerciale, ce qui me donnait un environnement matériel me permettant de travailler dans des conditions qui me convenaient, et avec une clientèle qui s’était fidélisée.

Je savais que je pouvais me lancer, car les résultats que j’obtenais avec ma méthode, unique en son genre, me permettaient d’aider les gens d’une manière singulière.

5) Expliquez-vous, Gabriel : pourquoi ce que vous offrez à chaque consultation, entre astrologie et tarologie, est unique en son genre ?

Ce sont deux mondes que je coordonne ainsi : le monde des chiffres et sa rigueur et le monde des images et sa poésie. Chiffres et images représentent deux clés symboliques essentielles du réel. Avec l’astrologie qui est un art très précis, on entre dans le monde des chiffres et dans l’harmonie qu’ils constituent entre le monde astral et le monde humain.

Je travaille souvent sur un temps donné de l’avenir, six mois ou un an. Tout en sachant que le temps présent seul conditionne ce futur. Et parce que je cerne une période restreinte et précise, je peux coordonner la majorité des tirages du tarot aux transits planétaires.

Ainsi, bien que ce ne soit pas la totalité des demandes de ma clientèle, je fais très souvent des tirages de tarot en parallèle à la lecture du thème astral pour six mois ou un an, ce qui me permet de faire des prévisions à peu près mois par mois, conjuguant à la fois une image tarologique et un transit planétaire, dévoilant alors la tonalité particulière pour chaque mois futur.

C’est pourquoi le tirage celtique, l’un des trois tirages proposés sur mon site, est l’un des plus choisis par mes consultants, car il cerne bien cette période de cinq ou six mois, tout en proposant une explication du présent par le passé et ce qui a pu être refoulé ou caché ou écrasé. Si je l’ai choisi au milieu d’autres tirages, c’est que par lui, les images se lient particulièrement bien à la lecture astrologique des transits mensuels.

Il faut enfin savoir que je suis un des rares voyants à proposer, systématiquement, mes voyances sous la forme d’un enregistrement audio. Que le consultant me parle au téléphone ou non, il repart avec un support qu’il pourra consulter à sa guise dans le futur. C’est une des choses qui sont très appréciées par mes consultants parce que la prise de notes ou le souvenir ne sont pas comparables au rafraichissement intégral de la mémorisation de cette consultation. Une écoute renouvelée en fonction de l’expérience vécue permet aussi une compréhension nouvelle du message et un meilleur ajustement des choix du moment en fonction de ce qui se dévoile alors.

6) Qu’est ce jeu de tarot manifestement usé qui se trouve sur votre bureau ?magician

Comme tout taromancien professionnel, j’ai eu entre les mains beaucoup de jeux, dont je me suis débarrassé pour la plupart. Je n’ai gardé que le Tarot de Marseille et le Tarot enchanté d’Amy Zerner. C’est ce tarot d’Amy Zerner que vous voyez. J’ai toujours eu une affinité avec ce tarot qui me parle particulièrement, pour la beauté des images qui sont les siennes. Chaque carte est une œuvre d’art. Il faut savoir que le jeu original est conservé au Metropolitan Museum of Art de New York. Depuis qu’on m’a offert ce jeu de tarot, il ne m’a plus jamais quitté. Et comme vous pouvez le voir, j’en ai beaucoup usé et j’en use encore tous les jours.

7) En quoi consiste votre travail sur les anges gardiens ?

Là on entre dans le troisième monde… Après les chiffres, les images, on a en effet le monde mystique. Ces anges correspondent à l’apport de la tradition kabbaliste et à ses calculs sur la date et l’heure de naissance. Chacun possède, selon cette Tradition, trois anges gardiens qui n’ont pas grand-chose à voir avec les images à l’eau de rose des croyances religieuses de base. J’associe ce monde des anges à mon travail, car il me permet de me projeter dans une dimension spirituelle qui n’est pas forcément palpable dans le cadre de l’astrologie ou de la tarologie.

8) Faites-vous des prédictions mondiales ou nationales ?

Bien sûr qu’on ne peut pas, en tant que professionnel des arts divinatoires, rester indifférent aux flux d’énergie qui traversent le monde actuel. Je m’exprime très rarement sur ce domaine qui n’est pas en priorité le mien. On peut cependant rappeler quelques éléments marquants. Ainsi, pour suivre seulement la marche des planètes lentes, il n’est pas indifférent de savoir qu’Uranus a été découvert peu de temps avant la Révolution française. Certains en ont perdu la tête !

Plus récemment, rappelons que Pluton est entré en 2008 dans le signe du capricorne qui représente la dernière énergie matérielle. Cela a bien failli faire chuter cette énergie matérielle, mais quelque part, il semble que Pluton l’ait plutôt renforcée. C’est donc un rendez-vous raté qui nous conduit à plus tard. À mon avis, c’est quand Uranus entrera dans le taureau, la première expression de l’énergie matérielle, que cela risque de faire mal. C’est prévu pour le printemps 2019. Prenez garde alors à vos économies !

9) Qu’avez-vous envie de dire sur la déontologie dans votre métier ?

Il y a toujours le risque d’une erreur. Il faut l’accepter, tant de notre part que de la part du consultant.

Gardons dès lors à l’esprit cette règle dont je parle sur mon site, celle que j’appelle la règle des trois H : honnêteté, humilité et humour. Cela permet d’avoir le sourire et un cap. On reste alors sur une ligne de conduite qui correspond à une déontologie de base pour tous ceux qui veulent prédire l’avenir.

Il y a une autre règle, à laquelle je tiens particulièrement : ne jamais juger son consultant, ni les questions qu’il pose, ni le passé et le présent qu’il confie.

Pour finir, bien sûr, j’aimerais insister sur la discrétion qu’impose l’honneur que nous font les consultants en faisant de nous les dépositaires de leurs confidences. Celle-ci doit être absolue. Il serait déontologiquement inacceptable de trahir cette confiance par des bavardages inappropriés, que ce soit avec d’autres voyants, ou d’autres consultants. 

10) Comment gérez-vous les prédictions négatives lors des consultations privées ?

On ne peut pas mentir. Les cartes tirées, tout comme les transits sont des données que je ne peux pas changer, même si je sais qu’en entendre parler sera pénible à mes consultants. Je ne biaise pas avec la vérité qu’ils viennent chercher.

Mais je considère qu’on n’a pas le droit de détruire l’univers mental de son consultant, même si la prédiction s’annonce négative. Il est donc de notre devoir de chercher une issue favorable, éventuellement plus loin dans le temps.

Car il y a toujours, toujours une porte de sortie, même si ce n’est pas celle qu’imagine le ou la consultant(e), ainsi que la possibilité de faire jouer son libre arbitre. Chacun est porteur de ses solutions.

11) Avez-vous le souvenir d’une prédiction exceptionnelle ?

Je vais vous raconter une anecdote qui fut pour moi l’occasion d’une très belle émotion. Une femme me consultait pour savoir si elle allait être enceinte. Le contexte était difficile, notamment sur le plan santé. Dans la Carte du ciel de cette personne, Jupiter, le grand bénéfique du zodiaque, passait sur la Lune de la consultante à une date précise que j’ai révélée comme particulièrement favorable. Or, jour pour jour, ce fut le début de la grossesse.

Un peu moins de 9 mois après, une petite fille est née et je recevais un faire-part… Pour moi, ce fut la plus belle des récompenses, de l’ordre de l’exceptionnel.

12) Parlez-nous des pires épreuves que ce métier a pu vous amené à vivre.

Il faut savoir que je ne peux pas faire mon travail à la chaîne. Je réponds donc aux demandes de mes consultants parfois avec un peu de retard.

D’autant qu’aujourd’hui, mon état de santé m’a conduit à avoir changé de rythme. Je ne peux plus faire autant de consultations qu’avant. J’ai donc parfois besoin d’un peu de temps pour répondre.

Bien évidemment, tous mes consultants ne sont pas forcément au courant de mes soucis de santé, mais quand même ! À l’heure actuelle, on voit une impatience grandissante chez les gens. Quand ils ont payé, ils veulent tout avoir tout de suite. Dès que sont passées les 48 heures de délai que je demande sur mon site, je reçois donc de certains impatients des mails, des coups de fils pour relancer le processus et encore et encore…

C’est une cause de stress. J’aimerais qu’on comprenne que je ne peux pas avoir un rythme supérieur à celui qui est le mien à l’heure actuelle, particulièrement en ce moment difficile. 

13) Quelles sont les principales préoccupations de votre clientèle ?

En ce moment les questions affectives sont prioritaires. Jupiter entre en balance, cela conduit à un désir d’harmonie, d’équilibre et souvent de légalisation et de matrimonialité.

Il y a aussi une inquiétude forte par rapport aux événements actuels, sur le plan économique en particulier. 

Et bien sûr les sempiternelles questions sur les gains par les jeux d’argent et autres loteries, héritage et compagnie…

Certes ces deux domaines essentiels d’interrogation de la voyance que sont les domaines affectif et professionnel ne datent pas d’aujourd’hui. Ce que je note cependant c’est en revanche la montée en puissance d’une inquiétude qui est bien de notre époque, ainsi que l’impatience du consultant à être rassuré, tout comme l’exploitation qu’en ont faite les audiotels et plateformes de voyance.

14) Quelle orientation a prise votre vie professionnelle depuis votre maladie ?

Le 17 novembre 2014, j’ai découvert que j’avais une tumeur qui fut traitée par six mois de chimiothérapie. J’ai dû mettre en veilleuse mon activité durant ces six mois. Et j’ai pu reprendre depuis, mais désormais je dois de nouveau faire un traitement de six mois. J’essaie de continuer de vivre aussi normalement que possible. Faire mon travail de consultation, par audio, à mon rythme, c’est une manière pour moi de continuer à vivre. Voyager avec ma famille, c’en est une autre… 

15) Quel message aimeriez-vous faire passer aujourd’hui notamment aux jeunes professionnels de la voyance ?

J’aurais pu, pour ma part, continuer l’audiotel ou travailler sur une plateforme comme on me l’a proposé, et gagner comme certains plus de 5000 euros par mois. Mais quel sens aurait ma vie ?

J’ai donc envie de dire à ceux qui débutent : si vous faites ce métier, faites-le avec foi, avec conviction, et orientez le consultant avec compassion et rigueur, en lui laissant son libre arbitre, sans aggraver la vie déjà difficile de personnes qui s’adressent à vous souvent dans la détresse.

Il faut savoir aussi que vous serez seul en face du questionnement des consultants. Vous ne pourrez vous appuyer sur personne. Il n’y a pas d’équipe de professionnels des arts divinatoires et c’est une lourde responsabilité que de prendre en charge, non certes la solution absolue à leur préoccupation, mais une orientation possible de leur avenir. Cette solitude qui sera la vôtre, il faudra pouvoir l’assumer.

J’aimerais insister enfin sur la nécessité absolue de laisser libres les consultants de ne pas revenir, de ne pas vouloir à tout prix fidéliser une clientèle potentielle. Il faut aussi rester dans une distance professionnelle par rapport à eux et c’est difficile, car la consultation de voyance se situe dans la zone de la confidence, on risque de s’attacher. Mais c’est indispensable de garder cette distance.  

16) Quels sont vos projets actuels ?

Je désire écrire un livre, avec un partenaire, sur mon expérience et sur ma méthode. C’est la raison pour laquelle cette interview s’est concrétisée.

Je vais aussi transmettre ma méthode astrologique dans une formation de 12 modules, cela se fera par vidéo. Comme vous le savez, je crois à la force de l’image.

Tout le monde peut entrer dans l’astrologie en se donnant un peu de peine. Et pour moi, il s’agit de faire en sorte que ce soit avec le moins de peine possible ; c’est le but de mon enseignement : rendre bien plus aisé, presque facile, le côté un peu aride de l’astrologie.

Il s’agit principalement pour moi de donner aux étudiants les moyens de mettre en lumière les meilleures cartes possibles pour réussir, ce que révèle le thème et sa confrontation aux transits planétaires, en sachant que si on ne réussit pas une fois, il y a toujours des transits favorables dans l’avenir. C’est le côté magique de la vie !

Merci Gabriel, pour ce partage.



Evolution des prédictions dans différentes consultations avec le même voyant (2)

 

Suite à la demande d’un voyant que je présentais ici et qui préfère rentrer dans l’ombre pour des raisons qui n’appartiennent qu’à  lui, j’ai repris mes notes sur les consultations passées et je voulais vous présenter un cas d’école assez remarquable d’une suite de deux consultations sur le plan professionnel par la même excellente voyante, et de manière très proche dans le temps. Ces deux consultations furent très différentes, voire totalement contradictoires dans l’ambiance qu’elles décrivaient, ce qui fait que j’étais très dubitative sur la valeur possible des deux consultations. Pour moi, à l’époque, l’une était sans doute juste et l’autre non. Et comme la première m’arrangeait, j’ai mis l’autre au placard.

– Première consultation en  mai 2015, Martine m’explique qu’un changement dans l’ordre professionnel arrive. Avec déménagement, et au commencement une période de recul, de redémarrage à zéro. Des amitiés nouvelles devaient alors avoir lieu, deux femmes, avec les cheveux clairs, une avec un fils. Il y aura des conflits sur le plan pro, mais ce sera collectif, avec intervention du syndicat. En ce qui concernait les projets d’écriture, il y aurait au bord de la mer, un déplacement auprès d’un homme plus âgé, et une très belle rencontre. Un homme bien, très protecteur, et qui serait comme un père spirituel.
Et mon enfant devait faire des études artistiques après avoir connu une rupture amoureuse.

–Seconde consultation en septembre 2015, ayant effectivement déménagé, eu ma mutation, j’ai repris une consultation avec Martine pour préciser les choses. Et là c’est une autre chanson qu’elle m’a servie. Elle m’affirma que dans le travail, les choses ne seraient pas simples, que j’aurais un conflit avec une collègue très envieuse, agressive et que j’allais travailler dans une ambiance compliquée. Qu’un homme jouerait un rôle apaisant. Cette période ne serait pas totalement négative, car cet homme reconnaîtrait mon travail. Et que suite à cela, il y aurait un autre poste, qui débloquerait toute la situation et de manière très marquée. Qu’un homme allait jouer un rôle important dans ce sens. Enfin, elle ajouta que sur le plan de l’écriture, un livre mettrait un an à s’écrire, et que ce sera un beau projet, et qu’il se terminerait en septembre 2016.

Les retours à ce jour (septembre 2016) :

Comme je vous le disais, la seconde voyance, trop pessimiste et angoissante, a été immédiatement oubliée par moi. Elle ne me plaisait pas du tout, y compris quand elle parlait de l’écriture d’une œuvre en un an ce qui me semblait vraiment long (j’avais un projet qui me semblait alors bien avancé). 

J’ai fait ce qu’on appelle un acte manqué : j’ai littéralement planqué la feuille de mes notes dans un vieux cahier de voyance. Je ne me souvenais que de la voyance faite en mai 2015, que je relisais de temps en temps, épatée par la vérité qu’elle recelait, puis déçue par l’évolution des choses.

Et puis, suite à quelques recherches à l’occasion de cette demande de ce voyant voulant entrer dans l’ombre… Je tombe sur cette voyance de septembre 2015, d’il y a donc exactement un an, que j’avais totalement oubliée, mais à la lecture de laquelle, je fus éberluée de tout ce qui avait été vu par Martine. Loin d’avoir été contradictoire avec la première voyance, ce que j’avais cru sur le coup, elle disait autre chose… et d’autres vérités… tout ou presque a été vrai dans les deux voyances, mais à des temps différents.

Ainsi, je suis arrivée sur un poste où il m’a fallu, effectivement tout reprendre à zéro. J’ai été en charge d’un travail qui m’a mise en relation avec deux collègues fort sympathiques. Deux femmes de mon âge, deux blondes, l’une avec une grande fille, l’autre avec trois garçons jeunes adultes ou grands adolescents. J’étais alternativement proche de l’une puis de l’autre… Et on se voyait ailleurs que dans le cadre professionnel… Mon enfant s’est bien tourné vers l’art. Il avait bien connu une rupture avant le déménagement. 

Mais…  à un moment donné, je me suis trouvée seule avec l’une de mes deux collègues, qui a fait montre d’un autoritarisme invraisemblable vu la situation. Le chef a eu des paroles apaisantes. Mais l’ambiance fut très dure. Et c’est vrai que j’ai eu une promotion dans cette période, grâce au chef qui a clairement manifesté qu’il appréciait mon travail.

Et j’ai bien écrit un livre, dont l’écriture a duré exactement un an. Je viens de le finir, hormis la conclusion. Et si ce fut si long, contre toutes mes propres prévisions, c’est parce qu’à la moitié de l’année, j’ai complètement changé d’optique, et j’ai dû tout réécrire, dans une nouvelle direction, imprévisible au départ.

Pour la suite, nous en sommes encore aux prédictions. Ainsi, pour le moment je suis toujours sur le même boulot pas très marrant, maintenant que je connais le vrai visage de ma collègue, mais plusieurs voyants m’ont prédit un autre poste avec l’aide d’un homme qui joue un rôle important pour m’aider à l’obtenir, et tous parlent d’un « changement du tout au tout », c’est-à-dire d’un travail beaucoup plus adapté à mes compétences et avec un milieu, lui aussi, adapté à mon type de fonctionnement. Donc, attendons la suite pour terminer la validité de la fin de la deuxième voyance. 

Conclusion :

Dans cet exemple, nous voyons que Martine n’a pas cherché à répéter la voyance qu’elle avait déjà donnée. Par chance, elle ne devait pas s’en souvenir… Car je l’avais déjà vu répéter, dans le passé, avec systématique, ce qu’elle avait déjà dit avant. Et je le regrettais car j’avais l’impression de payer pour rien les deuxième ou troisième consultations. Et je ne suis pas la seule à avoir eu cette impression à son sujet, et pour combien d’autres voyants.

Deux honnêtes consultations de voyance furent ainsi engagées dans un temps proches, contradictoires dans le type d’ambiance décrit, et qui furent l’une et l’autre…  de très bonnes voyances. Elles ont simplement saisi deux moments différents et des choses différentes. Là ces moments se suivaient chronologiquement dans l’ordre chronologique des consultations. La seule erreur nette de Martine fut sur la nature du conflit qu’elle avait vu dans la consultation de mai 2015 : elle n’a pas compris, et c’est heureux dans un sens, que le conflit qu’elle prévoyait serait lié à l’une des deux « amies » qu’elle avait citées. C’est heureux, car cela m’aurait empoisonné cette longue partie de l’année par une méfiance prématurée et une inquiétude inutile. Et elle ne l’a pas vu, parce que le début de sa voyance le lui interdisait. Elle a donc cru à un conflit collectif. Ce ne fut pas le cas.

L’évolution des voyances d’un même voyant, quand celui-ci est reconnu comme sérieux, ne signifie qu’une chose : il a saisi des images différentes. Parfois disant des vérités différentes pour des temps différents, parfois l’une étant juste l’autre fausse. Tout voyant honnête doit donc dire ce qu’il voit, même s’il se souvient avoir dit autre chose dans une consultation préalable. Parce que c’est ce que l’on lui donne à transmettre. Il faut donc considérer chaque consultation comme totalement neuve.

——————————-

ATTENTION,



le 7 d’Épée

 

Le 7 d’Épée

Ruse

7d'Epée

Le maître-mot des Nombres 7 du Tarot c’est le service. Il s’agit d’une individualité en charge des plus pénibles tâches au service de la communauté. Sous l’égide particulière de L’Étoile, l’Atout-maître des Nombres 7, et secondairement du Chariot, tous les 7 du Tarot renvoient au  courage, à l’oblation et au dévouement chevaleresque. Les 7 sont les Nombres marquent en effet à la fois la prise en charge héroïque d’une œuvre nécessaire à la communauté et un caractère sacrificiel dans cette prise en charge. En tant qu’appartenant à la Verticale des II, les Nombres 7 parlent aussi de dualité.

Le 7 d’Épée met donc en relation le Service propre aux 7, au niveau III des Épées (niveau des épreuves et des grandes vertus qui en découlent). Il renvoie à  la vie intellectuelle des Épées et leur élément : l’Air. Et il appartient à la Verticale de la dualité. Cette Carte parle donc d’un usage particulier de l’intelligence, en lien avec la dualité du masque, et même  la duplicité d’une intelligence au service de la communauté, et une intelligence des relations humaines, de la psychologie humaine : c’est à la ruse que le  d’Épée se réfère, ainsi qu’à la manipulation, dans cette aptitude humaine que possède le rusé d’anticiper les pensées et actions des autres pour transformer une situation désavantageuse en succès et réussite.

La ruse est une aptitude très particulière. C’est une aptitude intellectuelle mais à visée pragmatique seulement. Le 7 d’Épée n’est pas un intellectuel, c’est un intelligent stratégique. Le rusé porte un masque, tel est le sens que prend ici la dualité de cette Verticale des II à laquelle appartiennent Chariot et Étoile. On ne sait jamais ce que le rusé pense, mais lui sait exactement ce que les autres pensent et vont faire. Devant le rusé, toujours masqué, chacun se retrouve nu, dénudé par son regard aigu, par sa science intuitive de la conscience humaine. Le rusé ne dévoile jamais ce qu’il pense et ses intentions. Il n’est pas dans la transparence, car celle-ci est une vulnérabilité. Son but est voilé, afin de pouvoir rester maître du coup suivant, imprévisible aux autres. C’est un joueur d’échec. La ruse est une aptitude traditionnellement considérée comme démoniaque, et le Diable, celui qui divise, qui est double dans son étymologie, joue avec les intentions humaines, comme s’ils étaient ses marionnettes. Mais la ruse est aussi valorisée par la Grèce antique, qui la considère comme une déesse et dont le représentant principal est Ulysse. Elle est aimée dans la religion musulmane, bien que souvent pour de mauvaises raisons. Et il y a une ruse divine, fondée, non sur le mépris diabolique des hommes, mais sur la compassion. De ce fait, cette Carte est comme toutes les Cartes à double sens.

Répondant à une question concernant le premier Niveau du Tarot, celui du corps et des réalités matérielles de l’incarnation humaine, le 7 d’Épée exige que soient pris en charge désormais les besoins du corps, mais sans brutalité, avec une réforme progressive des mauvaises habitudes. Il parle d’un membre de la famille (enfant ou parent) qui semble effacé, replié, secret mais qui, en réalité, sait exactement ce qu’il veut, mais il ne l’obtient pas par une attitude franche et conflictuelle, mais par une grande diplomatie, voire de la manipulation.  

cheval-de-troie-02Répondant à une question concernant le second Niveau du Tarot, celui des investissements sociétaux, le 7 d’Épée indique que la réussite ne peut pas s’obtenir par les voies droites de la compétition officielle. La progression exige beaucoup de souplesse d’échine, de diplomatie et de ruse. Il s’agit d’être quelque peu manipulateur. Tel est un joueur d’échecs, il faut être bien conscient de ses forces et de ses faiblesses, mais aussi observer atouts et faiblesses du rival, afin d’agir en saisissant le bon moment, en appuyant où cela fait mal, et en se servant de la force brutale de l’autre, pour la faire basculer à son avantage. Sports de combat asiatiques. Joueurs de poker, etc.

Le héros le plus connu de la ruse humaine mise au service de sa communauté, c’est Ulysse, le personnage mythologique grec à l’intelligence affutée, aidé par Athéna, la déesse de la raison, et qui parvient à ses fins par le mensonge, en mettant un masque, en observant et en agissant, en sachant saisir le kaïros : le bon moment. C’est par la ruse et grâce à Ulysse que la guerre de Troie s’est achevée dans l’épisode célèbre du fameux cheval de bois rempli des soldats qui mit fin à un siège de plus de 10 ans.

7swordsTirer une telle carte demande qu’on fuie l’affrontement direct qui ne donnera rien de bon, mais qu’on agisse avec sagesse, prudence, et intelligence.

C’est l’interprétation que fait le RWS quand il met en image un homme qui dérobe cinq épées à ses ennemis, les emportant sur la pointe des pieds, un sourire de contentement sur les lèvres. Sans le grand effort qu’aurait exigé un affrontement frontal, il a su affaiblir ses adversaires.

Mais garde qu’il ne soit pris ! Car le rusé alors, affronterait non seulement la haine des ennemis, mais leur mépris, et souvent aussi le mépris des siens. La ruse n’est pas une qualité aimée par les hommes, car elle relève du contraire du fair-play, quand le faible au lieu de s’incliner, cherche encore à triompher. On verra en lui un tricheur. 

De ce fait, le rusé qui agit pour le bien de sa communauté assume un côté sacrificiel qui est bien dans la lignée des 7 du Tarot.

Le rusé doit en réalité être doublement rusé, et faire en sorte que sa ruse ne soit pas décodée comme telle.

Répondant à une question concernant le troisième Niveau du Tarot, celui des vices, des épreuves et des grandes vertus qui découlent des épreuves pourvu qu’elles soient vécues dans une certaine forme de conscience, le 7 d’Épée parle d’une personne manipulatrice au mauvais sens du terme : il s’agit du pervers narcissique qui n’éprouve aucune compassion et agit en instrumentalisant totalement l’autre.

Mensonges, manipulation, cabales, malhonnêteté, malversations en tout genre sont au rendez-vous quand cette Carte sort dans une mauvaise posture.

En face d’une telle opposition, les méthodes habituelles dans la gestion des conflits professionnels sont impossibles. Il faut se faire aider, et si l’on peut… fuir. Se mettre à l’abri, en refusant tout contact ou le moins possible.

On demande à celui qui tire une telle Carte en opposition de cultiver franchise, droiture, et honnêteté. 

À l’inverse aussi, cette carte en posture révélant un manque, un défaut, incite à cultiver moins de transparence, à apprendre à garder ses secrets, à prendre du recul face au jeu de la vie, pour mieux calculer ses avancées, et comme un joueur de poker de ne pas dévoiler toutes ses cartes, d’en garder en réserve, pour prévenir les mauvais coups. 

Répondant à une question concernant le quatrième Niveau du Tarot, celui de la rosée spirituelle et des grâces et sous l’égide de L’Étoile, le 7 d’Épée parle de la ruse divine.

le lion et le renard

La ruse fait partie des qualités royales et dès lors divine que doit posséder tout bon gouvernement qui devra, comme le dit Machiavel, avoir la noblesse et la force du lion, mais aussi l’intelligence rusée du renard pour conserver son pouvoir et surtout agir au mieux des intérêts de son peuple dans les relations internationales. Les armes du 7 d’Épée sont dès lors politiques : le jeu des alliances et la diplomatie.

C’est pourquoi Métis, la déesse grecque de la ruse (une océanide en réalité) vit éternellement dans le ventre du roi des Dieux : Zeus, l’aidant à distinguer le bien du mal. Elle est l’une des forces primordiales, à l’instar d’Éros, le dieu de l’amour.

Dans le même ordre d’idée, la kabbale a lié la ruse divine à un ange :Nemaiah, dit « le Stratège«  le divin joueur d’échec. 

La ruse est aussi la qualification du Serpent du Paradis qui est dit « le plus rusé des animaux des champs que Yahvé-Dieu avait fait ». Et longtemps, ce dernier a été assimilé au démon. Pourtant le Serpent, contrairement à ce qu’on croit quand on n’a pas lu sérieusement le texte de la Bible, dit la vérité. Sa parole n’est pas mensongère. C’est un personnage de sagesse, autre qualificatif de la ruse. Il conduit l’humanité vers l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Il est proche d’Eve, l’éternel féminin. Sa ruse est en réalité la ruse divine, la ruse compassionnelle d’un divin qui emmène l’humanité du côté de l’éthique. 

Les musulmans ont un mot pour désigner cette ruse, la taqiya qu’ils ne comprennent malheureusement pas souvent. Car il ne s’agit pas, pour Dieu, de cultiver le mensonge face à une communauté non musulmane pour favoriser la communauté musulmane, car comment le Dieu unique, aimant tous se enfants de manière égalitaire, pourrait-il agir ainsi ? La taqiya parle simplement d’un agir tout en douceur du divin qui sait que l’être humain n’est pas toujours prêt à la révélation proprement dite. C’est donc une providence de la prudence et de la compassion qui est en question dans la ruse du divin.

MarieCette ruse divine a pris ainsi la forme du voile de la Vierge Marie, l’une des seules figures restantes de cette Mère divine préhistorique  aimée d’une humanité matricielle, et qui a dû se cacher, se voiler, se déguiser, oubliée, proscrite qu’elle fut dans les monothéismes mâles liés aux sociétés patriarcales instaurées dès l’Antiquité, et qui s’est avancée masquée, déguisée en humble et docile, humaine et modeste servante du divin, la mère de Jésus de Nazareth. Cette Mère divine cependant, Apparition après Apparition, dévoile de plus en plus sa vraie nature de Déesse féminine, Reine du Ciel et de la Terre, Dame de tous les peuples, Dame de la miséricorde. Elle est la Guide, la Protectrice et la Bienfaitrice divine d’une humanité en passe de soulever le voile de Marie et de comprendre l’importance du féminin sacré pour son propre équilibre.

Et ce que la Mère divine telle qu’elle s’est manifestée dans le monde chrétien porte dans ses bras maternels, c’est non seulement l’enfant Jésus, le premier frère d’une humanité réalisée dans sa nature de réplique du divin, mais l’humanité entière, encore enfantine, et qui ne saurait advenir à sa maturité sans le soutien de sa Mère divine, ni sans sacrifier au culte qui est Lui est dû.

Structure du Tarot en 4x5Enfin, le 7 d’Épée est aussi représentatif de la ruse mystique des inventeurs du Tarot : sous l’apparence d’un jeu inoffensif, c’est le Livre initiatique même qu’il ont transmis siècle après siècles, à la barbe d’une Église immature, et qu’ils ont secrètement livré à ceux qui, désirant avancer sur le chemin alchimique, apprenaient à le décrypter.

Ce jeu met en effet en scène, pour ceux qui ont pu aligner les quatre Niveaux du tarot, la voie longue qui est celle de l’humanité et qui suit les 22 Atouts, Niveaux après Niveaux, à quoi s’associent les cinq voies courtes des Initiés et Adeptes, et qui correspondent aux cinq Verticales des Atouts.

En ce sens, le 7 d’Épée représente le Tarot tout entier.



Le 6 de Bâton

 

Le 6 de Bâton

Triomphe

La chevalerie

L’héroïsme

6 de bâton

Le maître-mot des Nombres 6 du Tarot c’est la prise en charge du plus faible pour lui offrir, dans la dynamique de chaque Couleur, sa protection bienveillante. Inaugurant le Ciel des Nombres, les 6 sont en effet sous l’égide particulière de de La Maison Dieu et secondairement de L’Amoureux, deux Cartes représentant à la fois des scènes collectives et une forme d’éveil spirituel, la seconde sous l’influence d’Éros, le feu de Dieu, et la première en tant qu’illumination, explosion de conscience divine, là aussi par un feu divin qui traverse toute structure pour en faire une cathédrale de lumière, enracinant les pieds des êtres humains dans un Ciel duquel tombe en pluie toutes les grâces divines.

Le 6 de Bâton reçoit en réalité deux fois le feu d’éros, par ses Maîtres-Atout et par sa couleur: le Bâton, symbole en lui-même du feu et de l’éros. Ce double feu se traduit dans un grand charisme. Le 6 de Bâton représente les champions et championnes de chaque communauté, ceux qui viennent de la sauver d’un désastre et reçoivent tout l’amour d’un peuple aimant. En retour, les 6 de Bâton sont dévoués à cette communauté et prêt à risquer leur vie pour elle. Ce sont des héros et des héroïnes. Ils reçoivent les lauriers que leur courage et leur abnégation méritent. C’est le temps d’un triomphe remarquable que représente le 6 de Bâton.

Répondant à une question concernant le premier Niveau du Tarot, celui du corps et des réalités matérielles de l’incarnation humaine, le 6 de Bâton assure une réussite matérielle éclatante, une médiatisation, un moment de joie intense, lié à la reconnaissance que la communauté offre à celui qui mérite son admiration. Dans la famille, on se réjouit de cette réussite, on organise et participe à une fête en l’honneur de celui qui s’est ainsi distingué dans l’espace sociétal, faisant chanter le nom de sa famille. L’individualité est donc chargée de représenter cette famille, à l’extérieur, dans la société, et elle est suivie par toute sa famille qui en a fait son héros. Sur le plan de la santé, c’est une carte très heureuse : guérison parfaite. Sous l’égide de la Maison Dieu, et sur le plan financier, un accroissement soudain et spectaculaire de la fortune.

wands06Répondant à une question concernant le second Niveau du Tarot, celui des investissements sociétaux, le 6 de Bâton annonce la réussite à un examen ou à un concours. Sous l’égide de L’Amoureux, cette Carte indique que l’on est en train de changer de métier ou de communauté professionnelle, qu’on se réoriente de manière extrêmement favorable, où l’on sera bien mieux reconnu pour ses compétences. Un poste de responsabilité, et de représentativité est en question. De part son maître-Atout  La Maison-Dieu, cette Carte parle d’une fête joyeuse en l’honneur de sa réussite. C’est cette lisse en foule que représente le 6 de Bâton du Rider.

Répondant à une question concernant le troisième Niveau du Tarot, celui des vices, des épreuves et des grandes vertus qui découlent des épreuves pourvu qu’elles soient vécues dans une certaine forme de conscience, le 6 de Bâton parle de vantardise, de personnalité avide d’être remarquée, qui se croit destinée à devenir une star.

Le succès est injuste. À moins qu’il soit mal vécu, la personne qui tire cette Carte étant confrontée à une mise en lumière brutale par sa médiatisation, alors qu’elle n’est pas prête à ce type de succès.

Beaucoup de narcissisme souvent dans cette Carte, qui demande à ce qu’on pratique un véritable altruisme, et le sens du Service qui incombe à toute personne ayant un charisme.

Dans le pire des cas, cette Carte parle de la violence de personnes qui croient se faire les champions d’une cause juste et qui en sont l’opposé. On pense bien sûr aux djihadistes, mais dans le passé, il y a eu de nombreux exemples de cette confusion entre une juste cause qui exige un engagement armé et l’injustice et la brutalité qui se sert de la religion comme justificatrice (Bush par exemple et sa croisade en Irak).  

Répondant à une question concernant le quatrième Niveau du Tarot, celui de la rosée spirituelle et des grâces et sous l’égide de La Maison-Dieu, le 6 de Bâton parle des ordres de la chevalerie, du Samouraï, du Chevalier défendant la cause des orphelins, des femmes, des veuves, des pauvres. Il s’agit d’une personnalité puissante au service d’une cause véritablement juste. On peut y voir aussi l’armée du Ciel en lutte contre les armées démoniaques.ordre_teutonique1

Ainsi, pour prendre un exemple des Ordres chevaliers nés au Moyen-Age, à partir des Chevaliers de Malte, ou chevaliers hospitaliers, l’Ordre de Chevalerie Teutonique, né de pèlerins germaniques lors de la 3e croisade au XIIe siècle, et dont les membres se sont distingués durant la Seconde Guerre mondiale, en refusant de servir Hitler, en soignant les blessés de toutes les nations en guerre, en cachant les enfants juifs et les partisans communistes, puis en veillant à ce que les soldats allemands, à la fin de la guerre, aient droit à un procès.

Toujours en activité, cet Ordre se considère de nos jours comme au service du Christ-Roi, à la protection des faibles, des victimes, des pauvres, fidèle à sa devise « aider et guérir ensemble ».

 



Prophéties pour la France de Marthe Robin

marthe_robin

Marthe Robin, pour ceux qui ne la connaissent pas, est une Française qui fut l’une des plus rayonnantes figures spirituelles du XXe siècle. Née en 1902, dans la Drôme, de parents modestes paysans, elle fut atteinte d’une maladie grave et handicapante dès l’âge de 16 ans, et définitivement immobilisée dans sa chambre, à partir de 25 ans. A 26 ans, elle fait de sa maladie un chemin spirituel et s’associe aux souffrances du Christ.

A cette époque, l’abbé G. Finet se rapprocha d’elle, et elle devient l’inspiratrice d’un mouvement chrétien diffusant l’amour du divin par la création de foyers de charité. Son rayonnement spirituel est tel qu’elle reçoit dans sa petite chambre de très importantes personnalités politiques et artistiques, et plus de 100 000 personnes jusqu’à sa mort en 1981. Tous ceux qui l’approchaient étaient frappés par la joie qu’elle manifestait, et l’exemple qu’elle représentait dans sa capacité à transformer les épreuves et la souffrance physique en offrande au divin. Voici l’une de ses prières :

« Ô Jésus, Jésus, je vous aime ! Je suis heureuse dans toutes mes souffrances. Toutes mes épreuves, mes afflictions, mes peines, mes chagrins, je les offre à Dieu […] afin que toutes […] servent à répandre sur les âmes les trésors infinis de vérité, de grâces et de miséricordes cachées dans le Sein de Dieu. »

Marthe était un exemple de joie de vivre, car elle cachait ses souffrances à son entourage, voulant rayonner la joie qu’elle trouvait dans cette union avec Jésus.

Et elle est connue aussi pour avoir fait des prophéties, et particulièrement pour la France, sa chère patrie.

Voici ce qu’affirma Marthe du futur de la France entre 1930 et 1981 :

En 1930 :

« La France est la fille aînée de l’Église. La France est la patrie privilégiée de la Sainte Vierge. La France est le berceau des Saints. La France doit être le temple des louanges de Dieu. Aimer Dieu, le faire aimer, c’est gagner une couronne pour le ciel. Aimer la France, la faire aimer, c’est ajouter un fleuron à cette couronne. Ayons le respect de toute patrie, en pensant qu’au ciel avec Dieu, il n’y a qu’une seule et même patrie pour toutes les âmes. Donnons ce respect aux enfants. Apprenons-leur à se vaincre, à se dévouer, à s’oublier, à être forts. N’est malheureux que celui qui veut jouir de soi.»

En décembre 1947

La France qui sort de la Seconde Guerre mondiale connaît alors de graves et violentes périodes de grèves et d’insurrections sociales. En juin 1947, un complot anticommuniste est démasqué. Pendant l’automne, le RPF (association communistes-socialistes) remporte les élections municipales. En novembre commencent d’importants mouvements de grèves, supervisés peut-être par un Staline décidé de prendre le contrôle de l’Europe de l’ouest. Début décembre, un attentat communiste fait dérailler un train, il y a 16 morts et de nombreux blessés. La France est au bord de la guerre civile.

Le 8 décembre, le père Finet entre dans la chambre de Marthe et affirme « la France est foutue« .

Marthe lui répond alors :  « Non, Père, la Sainte Vierge va apparaître et demander la prière des petits enfants ». Le même jour, à 13h, la Mère divine est apparue à l’Ile Bouchard et sa première phrase a été : « Dites aux petits enfants de prier pour la France qui en a grand besoin. »

Ce même 8 décembre, quatre petites filles vont voir apparaître la Mère divine silencieuse. Puis elle disparaît. Et réapparaît un peu moins d’une heure après, disant cette fois : « priez pour la France qui, ces jours-ci, est en grand danger ». Devant l’insistance des petites filles qui demandent un miracle, la Mère divine répond plusieurs fois « « Je ne suis pas venue ici pour faire des miracles mais pour vous demander de prier pour la France. »

Le lendemain, le comité de grève décide la reprise du travail. La crise est passée. Lors de l’apparition ce jour, le mot « Magnificat » apparaît sur la poitrine de la Mère divine qui demande à ce qu’on change le Je vous salue Marie, ce cantique qu’elle dit « aimer bien ».

En 1973

Yannik Bonnet, alors marié et père de famille, et qui deviendra prêtre après avoir été veuf, alla voir Marthe Robin, désespéré de l’état moral de la France. Voici ce qu’elle lui aurait répondu :

« Ce n’est rien à côté de ce qui va arriver. Vous n’imaginez pas jusqu’où l’on descendra ! Mais le renouveau sera extraordinaire, comme une balle qui rebondit ! Non, cela rebondira beaucoup plus vite et beaucoup plus haut qu’une balle ! »

Une seconde prophétie du même type fut confié au père Finet à peu près vers la même époque

« La France tombera très bas, plus bas que les autres nations, à cause de son orgueil et des mauvais chefs qu’elle se sera choisis. Elle aura le nez dans la poussière. Alors elle criera vers Dieu, et c’est la Sainte Vierge qui viendra la sauver. Elle retrouvera sa mission de fille aînée de l’Église et enverra à nouveau des missionnaires dans le monde entier. »

De son côté, le Père Yannik Bonnet témoigne sur son blog (http://www.yannikbonnet.com/Francois-Hollande-peut-il-mieux-faire-Pere-Y-Bonnet_a190.html) :

« Marthe Robin m’avait dit il y a quarante ans , début avril 1973 :  » Pour que la France , fille aînée de l’Eglise , se redresse spirituellement et moralement , il faut qu’elle touche le fond . Le renouveau viendra du Ciel , il sera extraordinaire « . Elle avait ajouté que je verrai ce renouveau . J’attendais donc depuis cette époque la dégringolade annoncée et , prenant de l’âge , je commençais à trouver le temps long . Certes de Giscard à Sarkozy , en passant par Mitterrand et Chirac , ce n’était pas glorieux , mais ce n’était pas un désastre . L’année dernière , avec l’élection de François Hollande , compte tenu de ses projets et de l’équipe qu’il s’était choisie , je respirais enfin car , malgré mon excellente santé , rentrant dans ma quatre vingtième année , il était temps que la prophétie de Marthe se réalisât. »

Un retraitant des foyers de charité de son côté affirme, quant-à lui, avoir vu trois fois Marthe et l’avoir entendu dire, ce qui représente la prophétie la plus complète de Marthe sur la France

 » Marthe Robin prophétise qu’il va y avoir une faillite économique, et qu’ensuite il y aura la grande Pentecôte d’amour, et que l’ensemble des chrétiens vivront alors en communauté : « La France va descendre jusqu’au fond de l’abîme, jusqu’au point où l’on ne verra plus aucune solution humaine de relèvement.  Elle restera toute seule, délaissée de toutes les autres nations qui se détourneront d’elle, après l’avoir conduite à sa perte.  Elle ne restera pas longtemps dans cette extrémité. Elle sera sauvée, mais ni par les armes, ni par le génie des hommes, parce qu’il ne leur restera plus aucun moyen humain…  La France sera sauvée, car le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge. C’est Elle qui sauvera la France et le monde… Le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge et par le Saint-Esprit : ce sera la nouvelle Pentecôte, le second « avènement » du Saint-Esprit. Ce sera une ère nouvelle et à partir de ce moment se réalisera la prophétie d’Isaïe sur l’union des cœurs et l’unité des peuples… Après le nouvel « avènement » du Saint-Esprit qui se manifestera plus particulièrement en France, celle-ci réalisera vraiment sa mission de fille aînée de l’Église, et l’épreuve, en la purifiant, lui rendra son titre perdu. »

Il semble qu’avec le terrorisme, la crise économique, le chômage, l’entrée en guerre de la France, la menace de guerre civile, la ruine financière de la France, son isolement dans la communauté internationale, nous y sommes bien à ce temps où la France allait avoir le nez dans la poussière. On ne peut pas, bien évidemment s’en réjouir, même si ce temps de crise annonce un renouveau futur. Mais il est peut-être bien le moment de se tourner vers la Mère divine et de l’appeler à l’aide.

Sur un plan tarologique, on peut dire que nous sommes désormais enfoncés dans les aliénations du Diable (individualisme, recherche exclusif du profit, anéantissement des valeurs liées au sacré) et qu’aucune solution purement humaine (économique, sociale, politique, diplomatique) ne peut nous faire sortir de cet enfer. C’est une situation dramatique, mais qui, en ouvrant les cœurs à la prière, permet l’éveil de la spiritualité et la descente des grâces du quatrième Niveau du Tarot. Car comme l’affirme l’ange de Gitta (Entretien 32 des Dialogues avec l’ange), « LA DEMANDE HUMAINE EST NÉCESSAIRE. Ne sois pas lente à demander, demande toujours ! (…) SANS DEMANDE, NOUS NE POUVONS PAS DONNER. » Or la demande prend racine dans la lucidité incarnée par Le Diable : lucidité sur l’impuissance et l’aliénation d’une humanité coupée du Ciel. 

Voici une prière pour le salut de la France que j’aimerais partager avec vous :

Marie-Reine-de-FranceMère Divine, Mère de la tendresse et de la miséricorde, Reine véritable de France, protège ton peuple de France, et particulièrement la jeunesse, de tout mal, de toute haine, de toute guerre, de tout racisme, de toute propagande malsaine. Donne-nous un gouvernement inspiré, avisé, œuvrant dans les valeurs humanistes de la France à  guérir notre cher pays de la corruption et à  le protéger des effets pervers de la mondialisation et de la finance. Ouvre le cœur de tous les Français à la simplicité et à la fraternité, qu’ils soient  heureux de constituer, tous ensemble, cette nation exemplaire que tu désires.

(Image de l’Apparition de la Mère divine à Marcelle Lanchon en 1916 dans la Chapelle de Notre Dame des armées. La Mère divine lui affirma : « Si, en union avec mon Divin Fils, j’aime toutes les nations qu’Il a rachetées de Son Sang,vois comme je chéris tout particulièrement ta chère patrie… Mon Fils désire que l’on fasse des images et des statues me représentant ainsi et que l’on m’invoque sous le vocable de Notre dame de France. Si l’on répond à ce nouveau désir de Son Divin Cœur, la France redeviendra tout particulièrement mienne, je la prendrai à jamais sous ma maternelle protection et mon fils se plaira à répandre sur elle d’abondantes bénédictions. Puis cette divine Reine levant les yeux et les mains vers le Ciel, dans l’attitude de Notre Dame de Lourde, dit encore à son heureuse enfant : « prions pour la France ». )

_______________________________________

L‘élection de Monsieur Macron ayant eu lieu, je propose une adaptation de la prière à Notre Dame de France :

Mère Divine, Mère de la tendresse et de la miséricorde, Reine de France, soit infiniment remercié pour toutes les grâces que tu accordes à la France depuis toujours et pour toujours, et particulièrement de nos jours.  Libère la France de la guerre, de la corruption, des effets pervers de la mondialisation et de la finance internationale, de l’injustice, de l’envie, de la maladie, du désordre climatique, de ses causes et de ses effets, de l’obscurantisme et du manque de foi et de spiritualité, ainsi que de tout ce qui l’accable. Accorde à la jeunesse de France de découvrir les bienfaits de la gratitude, de l’autodiscipline et le respect des aînés, particulièrement de ceux qui lui transmettent son patrimoine culturel. Permets au gouvernement que tu as choisi pour la France d’être toujours inspiré, avisé, incorruptible et dans le droit chemin de la justice, afin qu’il puisse rendre à notre chère Nation sa souveraineté, son indépendance économique et financière, sa prospérité, sa dignité, son rayonnement et sa mission sur Terre. Ouvre le cœur de chaque Française et Français à l’esprit saint et fraternel de Jésus de Nazareth et aux flots de tes grâces, que chacune et chacun soient heureuses et heureux de constituer, tous ensemble, cette nation exemplaire que tu désires.

 



Agence Immobilière en Vallé... |
Change The World Together |
April Bowlby |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luxotesteuse
| Samrelou
| Kyandiyu.