Quand la réalisation des prédictions recule continuellement dans le temps

                          tempsIl y a quelques jours, j’ai consulté une voyante qui a une excellente réputation. Je fais en effet cet investissement régulièrement, que de consulter quelqu’un d’apprécié. Et cette dame, charmante au demeurant, me parle en priorité de ma vie professionnelle. J’avais pris un petit forfait, et je lui ai laissé le choix du sujet abordé.

Cette voyante me fait alors une prédiction comme je les aime, très précise, avec  des détails parlants sur un homme qui doit jouer un rôle important quant à la réalisation d’un de mes projets, sans que l’affectif soit en jeu, je le précise. Elle me détaille le lieu la rencontre, les circonstances, et les étapes dans cette aide qu’il doit m’apporter, et rejoint en tout point une prédiction récurrente faite par mes meilleurs voyants et cela depuis… 2007. La première des prédictions précises qui tournait autour de cet homme dans ce contexte professionnel, m’a donc été faite il y a 7 ans… et ne s’est pas encore réalisée. Et pour cause, selon cette voyante dont je dévoilerais le nom si sa prédiction se réalise… puisque c’est en 2017 que tout se met en place.

De toute évidence, la voyance a un problème avec le temps. Et c’est ce qui conduit tant de consultants à consulter encore et encore, puisque la plupart des voyants ne savent pas dater leurs prédictions. Et il est vrai que si réellement cette affaire doit se passer en 2017, il ne faut pas s’étonner que cette prédiction récurrente ne se soit pas réalisée…

C’est ce problème de temporalité qui rend la voyance quasiment inutilisable. Ce n’est pas un service comme les autres. C’est un don qui est offert aux hommes, et devant lequel on touche au sacré.

Le mieux qu’on puisse faire, selon moi, c’est admettre que la consultation propose une vision intéressante, car rassurante quant à la finalité ultime de notre projet, mais oublier toute date. Quand on a trouvé un voyant, ou deux ou trois dont on est sûr, il suffit alors d’une consultation par an, et attendre. Si on trouve en outre un voyant qui a le don de pouvoir dater ses prédictions et que ces dates sont fiables, c’est encore mieux.

Mais pour le moment je n’ai vu cela qu’une fois. C’était une cartomancienne à Nouméa, il y a une vingtaine d’années. Elle m’avait prédit qu’il me faudrait attendre la quarantaine pour rencontrer le père de mes enfants, et c’est effectivement dans les dates que je l’ai rencontré. A l’époque, dix ans avant, sa prédiction m’avait paru fort peu crédible. Et finalement c’est bien ce qui s’est passé. J’ai raconté les choses en détail dans un autre article.

Maintenant si on m’avait dit en 2007 qu’il me faudrait attendre dix ans pour voir mon projet réalisé, je ne sais pas si j’aurais trouvé la force de le travailler avec cette intensité qui fut la mienne. La voyance me pose de gros problèmes en tant que passionnée par cet art difficile : d’un côté elle aide à garder espoir, d’un autre côté elle désespère quand la réalisation des prédictions semble toujours poussée à plus tard, conduisant à se demander si on n’a pas raté son destin. Et enfin, quand elle est parfaite, c’est-à-dire détaillée et dans les clous au niveau des dates, elle peut être là aussi totalement désespérante. Car dix ans, c’est énorme pour qui est porteur d’un désir.

Liliblue



Les trois principaux arts divinatoires

 

Les Arts divinatoires sont nombreux, et une certaine confusion règne chez les consultants qui peuvent avoir du mal à s’y retrouver. Donc, un peu de précision ne peut faire de mal à personne. Je n’entre pas dans les détails, ce qui sera fait ailleurs dans ce blog, mais propose quelques définitions claires, pour trois de ces arts.

SOLEIL-Germaine-theme-astral

Partons de l’un des plus anciens des Arts divinatoires : l’astrologie.

C’est l’art de prédire l’avenir à partir de la confrontation de deux objets astrologiques : le thème natal et l’état du Ciel au présent. Un astrologue confirmé va donc avoir besoin du jour, de l’heure et du lieu de naissance de façon à monter le thème natal qu’il veut étudier.

Dans ce thème, on peut voir la position des planètes dans les 12 maisons, les deux maisons les plus importantes étant signalées par l’Ascendant, début de la maison I, et le Milieu du ciel, début de la maison X. Et ces maisons se trouvent elles-mêmes dans les signes du zodiaque. Ces planètes, qui sont porteuses d’une symbolique, sont plus ou moins à l’aise dans le signe où elles se trouvent, et il en est de même pour la relation de la planète à la maison, ce qui permet déjà de faire des prédictions.

Mais surtout, les planètes sont en relation les unes avec les autres, et selon que la relation est facile (trigone ou sextile signalés en vert ou en bleu dans le thème natal) ou difficile (carré ou opposition signalés en rouge ou en noir), on peut dire que, dans tel domaine désigné par la maison, la vie sera plus ou moins facile…

Prenons un exemple: dans le thème de Mme Soleil, mis ici en illustration, Jupiter, nommé le Grand Bénéfique dans les anciens grimoires d’astrologie, est en maison II, maison de l’argent, mais dans le signe du Capricorne où il est en exil. On peut donc prédire rétrospectivement à Germaine Soleil qu’elle a dû avoir de belles embellies en ce qui concerne ses finances, mais aussi des moments difficiles…

Notons surtout la conjonction exacte du Soleil et de Neptune, en cancer et en maison VIII (la mort, l’au-delà). Neptune est en effet la planète de la voyance, elle ne pouvait être que très valorisée dans le thème d’une des voyantes les plus célèbres.

Par l’analyse du thème natal on peut donc décrire un caractère , parler de ses points forts, de ses difficultés, et faire déjà quelques prédictions.

A ces prédictions à partir du seul thème de naissance, il faut ajouter la relation présente, entre les planètes telles qu’elles existent à la naissance tel que le thème natal les fixes d’une part, et la position que ces mêmes planètes qui continuent leur cours, ont dans le Ciel à un autre moment. La relation entre les planètes de naissance et celles du présent (ou du futur) permet de fonder un autre type de prédictions.

La numérologie : c’est un art divinatoire récent.

C’est art fut inventé par L. Dow Balliett, née Sarah Joanna Dennis, et qui publia le premier livre existant sur la numérologie : Le Pouvoir des nombres. Certes, Mme Dow Balliett s’était appuyé sur des Traditions qui avaient exploré la symbolique des Nombres: l’arithmancie née du Pythagorisme et qui remonte à plus de 2000 ans avant Jésus-Christ, la gématrie kabbaliste.

La numérologie attribue un sens symbolique précis et assez logique aux Nombres, ainsi le 1 parle de commencement, d’unité, de masculinité, d’activité, le 2 de dualité, de réceptivité, de féminité… Et la numérologie lie les lettres de l’alphabet aux Nombres à partir de leur place dans le déroulé de cet alphabet, ainsi le A est lié au 1, le B au 2, le C au 3, etc.

A partir de là, la numérologie étudie le jour de naissance par, ce qu’elle appelle, une réduction : elle additionne tous les nombres contenus dans le jour de naissance, et finit sur un chiffre compris entre 1 et 9, voire entre 1 et 11.

Ainsi, Germaine Soleil qui était née le 18 juillet 1913 avait pour chiffre de naissance, appelé aussi le « Chemin de vie » : le nombre 30 ( 1+8+7+1+9+1+3) réduit à 3. Or le 3 parle de communication, de sociabilité, de créatitivté.

Puis la numérologie prend les lettres du Nom et du Prénom, et additionne tous les chiffres des consonnes, puis celui des voyelle, pour déterminer les nombres de réalisation et nombre intime, etc.

Les prédictions consistent alors dans le fait d’additionner les nombres de naissance, aux nombres du temps présent.

Ainsi, Germaine Soleil qui a pour nombres de naissance le 7 (18 +7), serait, cette année 2014, en année 5. Il suffit alors de connaître la signification du 5 pour faire une prédiction générale sur l’année. On affine ensuite, mois par mois.

La cartomancie : un art divinatoire à partir de Cartes.

L’art de tirer des prédictions à partir d’un tirage de cartes date du XV° siècle, mais a surtout pris un essor nouveau avec la découverte que fit Court de Gébelin, un franc-maçon du XVIII° siècle, de ce jeu de société qu’était alors le Tarot de Marseille.

Court de Gébelin vit immédiatement dans le Tarot, le Livre perdu d’un savoir ésotérique remontant, selon lui, à Thot, le Dieu Egyptien, appelé aussi Hermès par les Grecs, et qui aurait été à la source de l’Alchimie dont le Tarot serait l’illustration.

Le disciple franc-maçon de Court de Gébelin : Etteilla (Jean-Baptiste Alliette de véritable nom) proposa une retranscription du Tarot pour en faire le premier jeu divinatoire, appelé « Tarot Egyptien » qui n’avait déjà plus grand chose à voir avec le Tarot de Marseille qu’avait découvert Court de Gébelin, mais que l’on trouve encore de nos jours

Il existe de nos jours, de nombreux Oracles, jeux de cartes destinés à la divination (comme L’Oracle Gé, inventé par Gérard Barbier, ou L’Oracle de Belline).

Ne confondons pas la cartomancie, art divinatoire pouvant s’exercer à partir de n’importe quel jeu de cartes,  et cela y compris des cartes de jeux de société pour faire d’eux des oracles, la Taromancie qui est une cartomancie spécialisée dans la lecture du Tarot de Marseille, et la Tarologie qui est la science du Tarot, considéré cette fois, non comme un jeu divinatoire, mais comme une Tradition initiatique. Les trois principaux arts divinatoires dans ACTUALITES dans l'univers voyance denierdame-152x300

Tous les tarologues ne sont pas taromanciens, tous les taromanciens ne sont pas de vrais tarologues et tous les cartomanciens ne sont pas ni forcément taromanciens ou tarologues.

Mais, il est vrai que le Tarot est un magnifique oracle.

Ainsi, que nous apprendrait cette Dame de Denier tirée en carte unique ?

Elle désigne une  personne avec un puissant côté féminin, profondément ancrée dans la nature, aimant jardiner, soigner les plantes et les fleurs. Épicurienne, elle adore faire son marché, et la cuisine. Très fine cuisinière, elle régale sa famille de petits plats traditionnels.

C’est aussi une femme ayant une grande maîtrise des conditions matérielles de la vie. Elle gère l’économie familiale avec intelligence et conscience. C’est par exellence, une maîtresse de maison et une femme d’une grande conscience professionnelle.

Puissions-nous, tous avoir à la maison et dans son travail, la Reine des Deniers en protection !

Liliblue



La célèbre précognition du Président Lincoln

LincolnassassinatGriffithLe rêve prémonitoire que fit le seizième président des États Unis, Abraham Lincoln, au sujet de sa propre mort est bien connu.

Abraham Lincoln fut un président exceptionnel des États Unis. Il avait en effet mis fin à la Sécession qui menaçait l’unité de son pays, et à la guerre civile entre le Nord abolitionniste et le Sud esclavagiste, tout comme à l’esclavage. Le Général Lee venait de capituler, en avril 1865. Son biographe, Ward Hill Lamon, raconte qu’un soir d’avril 1865, Lincoln, fatigué et d’humeur sombre, raconta à ses invités le rêve qu’il avait fait dans la nuit précédente :

  • «  Il y a dix jours, j’étais très soucieux, j’attendais des dépêches venant du front. Je me suis couché très tard, et me suis endormi immédiatement.
  • J’ai fait alors un rêve qui me poursuit depuis lors. 
  • J’étais dans ma chambre. « J’entendais des sanglots, c’était comme si un grand nombre de gens pleuraient doucement ; mais cette foule éplorée restait invisible à mes yeux.
  • Je suis passée dans une autre pièce ; il n’y avait personne, pourtant les mêmes bruits de pleurs me suivaient à mesure que j’avançais » à travers la Maison Blanche.
  • « Chaque objet m’était familier, mais je ne pouvais voir nulle part ces gens qui se désolaient comme si leur cœur allait se  briser.
  • J’étais  intrigué et inquiet. Qu’est-ce que tout cela pouvait signifier ?
  • Je suis entré dans le Salon Est. Une surprise m’a serré le cœur. Sur un catafalque reposait un cadavre sous un suaire
  • Des soldats semblaient monter la garde et une multitude de gens contemplaient tristement le corps dont le visage était caché.
  • - Qui est mort à la Maison Blanche, ai-je demandé à un soldat ?
  • - Eh bien, Monsieur, c’est le président qui est mort, il a été assassiné.
  • Un long sanglot de douleur est alors monté de  la  foule et cela m’a immédiatement réveillé »

On sait que quelques jours plus tard, le 14 avril 1865, Abraham Lincoln fut assassiné au théâtre, où il s’était rendu pour se détendre, avec son épouse, par un activiste du Sud.

Ce rêve ne peut qu’interpeller ceux qui en ont entendu parler. S’agissait-il là d’un avertissement divin destiné à être entendu et qui aurait pu sauver Lincoln s’il  avait renforcé les mesures de sécurité qu’il avait tendance à négliger ? Ou bien d’une préparation au grand Départ qu’est la mort ?

Christiane Riedel, une excellente onirologue, répond clairement à cette question : ce rêve était destiné, selon elle, à prévenir le meurtre de Lincoln. Il s’agissait donc d’un avertissement du ciel. Malheureusement, les occidentaux avaient perdu, depuis longtemps, cette relation aux rêves qu’ils avaient pourtant dans l’Antiquité.

 

Pour approfondir l’analyse de ce rêve et découvrir le site de Christiane Riedel :

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/12/12/le-reve-et-la-mort-d-abraham-lincoln.html

 

Liliblue



Agence Immobilière en Vallé... |
Change The World Together |
April Bowlby |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luxotesteuse
| Samrelou
| Kyandiyu.